J'ai testé l'huile de douche Cellublue pour faciliter le palper-rouler, verdict

par

Quand la corvée de la ventouse devient un acte de self-care

Chaque année à la même période, j'attrape ma bonne vieille ventouse anti-cellulite pour éliminer mes adipocytes posée devant Netflix, déterminée à lisser mes capitons avant que ne vienne l'heure de me mettre en maillot de bain. Parce qu'on a beau être 9 femmes sur 10 à avoir de la cellulite, je développe toujours un complexe irrationnel au moment de dénuder les gambettes - la faute à toutes ces images de perfection qu'on nous martèle depuis toujours, évidemment - d'où mon armada de produits pour m'en débarrasser. Sauf qu'on ne va pas se mentir : la ventouse anti-cellulite, ce n'est pas ce que l'on appelle communément une partie de plaisir. C'est efficace, certes, mais ça fait aussi assez mal et c'est fastidieux : le geste requiert une bonne dose d'huile de coude, de la souplesse et de la régularité si l'on veut observer de bons résultats.

Alors quand j'ai appris que Cellublue, le précurseur des soins et accessoires anti-cellulite, lançait une huile de douche spéciale palper-rouler, je me suis tout de suite dit "ça c'est pour moi !". Habituellement, c'est assise devant la télé que je fais glisser ma ventouse et non seulement je galère toujours à traiter l'arrière des cuisses, mais je mets de l'huile partout sur ma housse de canapé et c'est pas jojo à voir.

Effectuer le palper-rouler sous la douche m'a donc semblé une riche idée, une manière d'assimiler cette corvée à un acte de self-care et peut-être même de gagner du temps - car personne n'a envie de rouler sa ventouse pendant 15 minutes sur son corps nu et humide, surtout si l'eau ne coule pas, ce que l'on interdit formellement d'ailleurs, *emoji diable*.

Au premier contact, j'ai adoré la texture du soin expert douche Cellublue : une huile laiteuse très fluide sans toucher gras qui glisse de façon très légère sur la peau, presque comme de l'eau. Je l'ai appliquée sur les zones concernées et j'ai glissé ma ventouse anti-cellulite d'abord de bas en haut, puis avec des mouvements latéraux et de petits cercles. L'huile de douche s'est un peu collectée à l'intérieur de la ventouse au fil des passages, mais cela n'a en rien rendu le massage plus difficile ou douloureux, j'ai justement trouvé que le pratiquer dans ces conditions le rendait plus facile à tous les niveaux - facilité d'accès grâce à la position debout, et moins pénible qu'avec une huile classique.

Surtout, j'ai eu l'impression d'être plus efficace avec mes massages anti-cellulite : devant la télé, j'ai tendance à m'éterniser, à vouloir faire ça parfaitement alors que 5 petites minutes (par jambe) suffisent pour activer la lipolyse.  Sous la douche, j'étais moins tentée d'y passer 20 minutes, non seulement parce qu'on se les pèle rapidement, mais surtout parce qu'on est souvent pressées par le temps. Enfin, j'ai apprécié que l'huile ne reste pas sur la peau et qu'elle se rince avec une grande facilité : on peut s'habiller sans aucun problème, sans que les vêtements ne collent à la peau de façon inconfortable.

Après plusieurs jours de test du soin expert sous la douche Cellublue, j'ai trouvé qu'il est en réalité assez complémentaire avec une huile de massage anti-cellulite plus classique : à mon sens, il est intéressant d'avoir les deux produits - l'un pour les jours où on a le temps devant soi (l'huile) et l'autre pour ceux où se poser n'est pas une option (l'huile de douche), les week-ends occupés par les sorties, les vacances ou tout simplement les jours de semaine à 100 à l'heure où l'on rentre crevée et incapable de fournir le moindre effort. Avec l'huile spéciale palper-rouler sous la douche, on ne zappe plus aucun jour de massage et pour atteindre ses objectifs, c'est sans doute le plus important ;)

Source : Shoko - Crédit : olegbreslavtsev,Getty Images