J'ai testé l'huile sèche autobronzante de Garnier et le résultat est hyper convaincant

par

Elle n'a rien à envier aux produits à 30€ et plus

L'été dernier, je m'étais désespérément mise en quête d'un autobronzant qui ne sentirait pas le vieux cookie moisi à peine appliqué sur ma peau. Ça n'avait pas été une mince affaire, pour ne pas dire un fail complet, mais j'avais pu mettre la main sur un produit qui, à défaut de sentir vraiment bon, s'avérait en tout cas de très bonne qualité. Sauf que voilà, 1 an après, me voilà de nouveau sans flacon, avide de pouvoir apporter à ma peau un semblant de couleur au sortir d'une saison morose.

Sans avoir d'attentes particulières, j'ai jeté mon dévolu sur la nouvelle huile sèche autobronzante de Garnier Ambre Solaire, une huile biphasée ayant pour claim le bronzage naturel mais également l'hydratation.

C'est dans des conditions extrêmes que j'ai choisi de lui donner son premier coup d'essai : le soir (presque) avant de me coucher, afin de lui faire passer le crash test du transfert sur les vêtements. Et contre toute attente, l'huile autobronzante de Garnier a relevé le défi sans trembler ! Au contact de la peau, le produit s'est avéré très facile à appliquer et à répartir ; de mon point de vue, je trouve l'application aux doigts plus intuitive et pratique que l'application au gant puisqu'il est non seulement plus facile de gérer la quantité de produit à distribuer, mais surtout plus facile de se rendre compte des parties du corps déjà traitées. Pas du tout grasse (forcément, c'est une huile sèche !), l'huile autobronzante Natural Bronzer de Garnier était comme une caresse sur la peau, pénétrant l'épiderme suffisamment rapidement pour pouvoir enfiler un vêtement (ample, tout de même) quelques minutes après. Au toucher, la peau était d'ailleurs très douce et élastique.

Au cours de la soirée, je n'ai pas trop fait attention au bronzage progressif pour la simple et bonne raison qu'aucune odeur désagréable d'autobronzant ne venait effleurer mes narines. Je l'ai sentie de temps en temps, de plus en plus présente au fil des heures mais parce que j'ai fini par aller me coucher, je n'ai pas été importunée. Le lendemain matin, je me suis réveillée avec un joli hâle et, surprise, pas de traces sur les draps, hallelujah ! La journée, l'odeur d'autobronzant sur ma peau était très légèrement présente, beaucoup plus discrète qu'avec d'autres produits.

Lors d'une deuxième utilisation, le matin cette fois-ci, j'ai noté une odeur d'autobronzante plus prononcée au fur et à mesure que le produit se développait sur ma peau, forcément, mais celle-ci était de loin la plus tolérable que j'ai pu rencontrer. Surtout, elle l'était d'autant plus qu'un apercevant mon nouveau bronzage s'illuminer sous les rayons du soleil, j'étais conquise.

Pour un produit vendu seulement 11,90€ et formulé avec un cocktail d'huile de coco et, dans une moindre mesure, d'huile de noyau d'abricot, je trouve le résultat bluffant - naturel, homogène, sans démarcation disgracieuse ni grain à l'estompage. La formulation du produit n'est pas parfaite - elle contient un certain nombre d'allergènes - mais elle n'a selon moi rien à envier aux marques plus onéreuses qui ne font pas forcément d'effort sur la composition. Sans hésiter, je recommande l'huile sèche autobronzante de Garnier Ambre Solaire pour les peaux claires à medium, et particulièrement les femmes (ou hommes) qui ne veulent pas choisir entre autobronzant et crème hydratante. Elle fait parfaitement le job, et c'est un life-saver à l'approche de l'été !

Source : Shoko - Crédit : Instagram @garnierfr