J'ai testé la boxe pour me dépenser et me dépasser, voilà ce que j'en ai pensé

par

Le sac de frappe s'en souvient encore

Comme tout un chacun, je fais régulièrement du sport dans le but premier d'entretenir mon corps mais au fil des années, j'ai notamment découvert les bienfaits de l'activité sportive sur mon esprit. Évidemment, c'est bien connu que le sport défoule et que les endorphines libérées par notre corps participent au sentiment de bien-être et de plaisir mais jusqu'à récemment, cet aspect là n'avait que peu d'importance pour moi. C'est notamment par la pratique de la course à pieds que j'ai appris à "aimer" le sport pour autre chose que la performance ou l'esthétique mais, vivant à Paris, j'ai vite vu les limites de la pratique - courir au milieu des pots d'échappement et trouver un espace vert agréable, ouvert le soir, m'ont rapidement fait comprendre que je devais chercher une autre discipline si je tenais à m’entraîner (et à ma vie). Yoga, pilates, méditation et autres activités tout droit venues de la Californie n'étant pas une option pour moi (j'aime être rincée en fin de séance et avoir bien transpiré), j'ai plutôt cherché du côté des sports d'intensité à pratiquer en club, pour ajouter à mes objectifs celui de nouer des liens avec d'autres personnes que la mamie qui promène son chien.

Pourquoi la boxe ?

J'ai donc songé à la boxe - avec quelques réticences, je dois bien le dire : je débutais et j'avais peur de ce qui m'attendait, de me retrouver face à des costauds mais aussi tout bêtement d'arriver en cours d'année et de m'afficher. Et pourtant, j'étais très attirée par la discipline, peut-être l'effet de mode auquel elle est sujette (les mannequins ne jurent que par la boxe et le kickboxing pour sculpter leur corps !), l'idée de faire une activité qui mobilise vraiment tout le corps, le challenge d'apprendre un sport technique et pourquoi pas de balayer les a priori qui disent que c'est un sport plutôt masculin.

La boxe avec Urban Sport Club

C'est grâce à l'application Urban Sport Club que je me suis jetée à l'eau, sans trop me mettre la pression. Avec plus de 200 studios partenaires à Paris et ses environs et quelques 40 disciplines proposées (boxe, zumba, cycling...), Urban Sport Club permet de booker le cours de sport de son choix et de papillonner au gré de ses envies, avec des abonnements mensuels du plus basique au plus illimité. A la différence d'un abonnement annuel dans un club classique, l'appli m'a permise de tester différents studios de boxe, différents cours mais aussi différentes sortes (boxe française, anglaise et même thaï font partie de la carte) sans m'engager ni regretter quoique ce soit. J'ai donc écumé les studios et les cours répertoriés, et j'ai fini par réserver une séance de cardio boxing pour commencer - tout en priant que je n'aurais pas de combat à faire dès la première fois.

Un entraînement de boxe habituel

Je me suis donnée un mois pour tester la boxe et me faire un avis sur la discipline. En un mois d'entraînements hebdomadaires à bi-hebdo, j'ai clairement vu des choses très différentes en fonction des studios mais aussi des profs (des séances parfois plutôt "girly", parfois plus commando), ce qui a le mérite d'être stimulant, jamais ennuyant et idéal pour t'aider à identifier la méthode d'entraînement que tu préfères. Quoi qu'il en soit, chaque séance de boxe débute de la même manière : un échauffement intensif composé aussi bien de corde à sauter, de pompes, d'abdos, de burpees que d'ateliers en binôme ou en solo avec sac de frappe et bouclier (aussi appelés pao) au menu. Pendant environ la moitié de la séance, pas de répit : l'échauffement est millimétré, l'objectif étant de tout donner pendant un cours laps de temps (1mn généralement) - autant te dire qu'on regarde le chrono défiler et qu'on attend la fin avec impatience.

Même en étant débutant, il suffit d'une séance et d'un minimum d'observation pour comprendre les bases de la boxe. Comment positionner ses pieds, comment se déplacer, comment mettre sa garde, comment saluer, comment donner un crochet, un uppercut ou un kick... la théorie s'apprend vite et la pratique nécessite deux-trois séances avant d'être mieux appréhendée, en fonction de la vivacité et de l'aisance de chacun. Lorsqu'on démarre et qu'on prend l'année en cours de route, je conseille d'ailleurs d'être parfaitement à l'aise avec sa technique avant d'aller au combat car même en maîtrisant les gestes, le fait d'être confronté à un adversaire est déstabilisant et l'on peut rapidement oublier quoi faire face à autre chose qu'un sac de frappe - trust me.

Les résultats

Une chose est sûre, la boxe est une discipline qui fait travailler à la fois le corps et le mental. Avec le rythme imposé lors des cours, impossible d'avoir l'esprit qui vagabonde, de penser à sa journée ou à quoique ce soit d'autre : la concentration s'impose d'elle-même, ne serait-ce que pour se forcer à terminer un exercice jusqu'à la fin du chrono. Physiquement, même les sportifs réguliers se maudiront deux jours après - la boxe est définitivement un sport qui fait travailler l'intégralité du corps et qui te fera découvrir des muscles dont tu ne soupçonnais pas l'existence. Personnellement, c'est avec les bras et les jambes que j'ai eu le plus de mal après les séances : coups de poing et sautillement ont ankylosé mes membres comme rarement, et celles je recommande d'ailleurs à celles qui sont sensibles à la sensation de jambes lourdes de porter des bas de contention au sortir du cours pour éviter une nuit douloureuse.

Transpirante, vidée de toute énergie et un peu béate, voilà comment j'ai terminé mes cours de boxe, qui m'ont fait un bien fou physiquement et psychologiquement jusqu'au lendemain. En un mois, mon corps s'est visiblement tonifié et ma zénitude s'est (légèrement) améliorée : je recommande cette discipline à toutes celles qui veulent se dépenser, se sculpter, suer, galérer, se surpasser mais aussi évacuer leurs tensions et externaliser leur énergie. J'en appelle donc à toutes les débutantes qui n'osent pas franchir le pas : lancez-vous, personne n'est là pour nous juger et tous les niveaux sont représentés !

Dans le cadre de cet article, j'ai testé l'abonnement XL d'Urban Sports Club et j'ai effectué des cours de boxe dans les studios Apollo Sporting Club 10, Maccabi et Re-Corps.

Source : Shoko - Crédit : DIAO DARIUS via Unsplash