J'ai testé le nouveau shampoing solide & vegan de LUSH et j'en suis tombée amoureuse

par

Mauvaise nouvelle : ils sont (pour l'instant) en édition limitée. Je dis ça je dis rien

Vous le savez si vous avez lu mon ode aux shampoings naturels : depuis que j'ai rompu avec les shampoings comprenant des ingrédients chimiques - et plus de 10 composants dans leur liste INCI, basiquement - mes cheveux ne se sont jamais aussi bien portés. Racines qui regraissent moins vite, longueurs plus souples, volume retrouvé et ondulations naturelles à l'horizon... je ne compte pas le nombre de bienfaits que des ingrédients rigoureusement sélectionnés ont eu sur mes tifs.

Alors forcément, quand LUSH a mis sous mon nez ses nouveaux shampoings solides - en édition limitée, premier arrivé premier servi comme on dit - j'étais avide de les tester. Vegan et sans emballage, les shampoings solides du LUSH Lab ont pour particularité d'être protéinés - des protéines de blé composent les 4 références du fait de leur affinité avec la structure interne des cheveux - et tous comportent également de l'aquafaba, ce "jus" de pois chiches ou haricots si populaire dans la cuisine vegan.

Alors OK, en lisant la liste INCI (après avoir déjà utilisé mon pain "The black stuff", nunuche que je suis), j'ai tilté devant le "sodium coco sulfate", "propylene glycol" ou "dioxyde de titane", que je ne m'attendais pas à retrouver dans la composition. Et si je les avais vus avant de faire mon premier shampoing, ils auraient sûrement biaisé mon opinion. Mais face à l'odeur enivrante qui émanait du produit, je n'ai pas réfléchi à deux fois avant de le mettre sur ma tête... et j'ai vraiment bien fait !

L'utilisation du shampoing était fidèle à mes attentes (il faut mieux frotter la barre sur ses cheveux plutôt que dans ses mains pour mieux distribuer le produit), ça moussait très bien (évidement, sulfate was here) et ça se rinçait impec, sans sensation désagréable de cheveux rêches - au contraire, mes cheveux avaient l'air plus denses lorsque je les ai essorés. Aussi, le coiffage s'est passé sans accroc, mais c'est véritablement au séchage que j'ai eu la surprise.

Lorsqu'ils ont enfin été secs, mes cheveux raides avaient un volume incroyable, tant au niveau du cuir chevelu que des longueurs, sans pour autant avoir l'air d'avoir les cheveux dressés sur la tête, de toute évidence. Ils étaient doux avec une agréable sensation d'hydratation, merci la mélasse. Ils étaient bien brillants grâce à la levure et au vinaigre balsamique (se rincer les cheveux au vinaigre, c'est la vie !), agréablement souples et joliment ondulés... plus beaux que je ne les avais jamais vus.

Pour 19€ le pain de 100g de shampoing solide protéiné vegan, je trouve que les bénéfices sont là : les cheveux sont vraiment beaux. Malgré la présence d'ingrédients litigieux, il y a également de nombreux ingrédients 100% naturels qui rééquilibrent la balance (la plupart des shampoings liquides qui comportent des ingrédients chimiques, des sulfates et compagnie ne comportent pas de vrais ingrédients végétaux pour la plupart, il faut donc pas tout confondre). Enfin, le shampoing LUSH est sans emballage, c'est donc un triplé  ̶g̶a̶g̶n̶a̶n̶t̶  triomphant pour moi ; j'invite toutes celles qui aiment prendre soin de leur chevelure à les essayer pour espérer leur donner une place définitive dans le catalogue de LUSH.

Source : Shoko - Crédit : LUSH

2 commentaires
  • cosmetiquesvegans.co m
  • En effet, les compositions des shampoings solides lush sont loin d'être cleans. Mieux vaut préférer des marques comme Lamazuna ou Pachamamaï qui proposent des shampoings solides végans sans ingrédients controversés, 100% naturels, bio et écologiques. Ma bonne adresse : https://cosmetiquesv egans.com. Je vous le conseille vivement.