Je suis passée aux shampoings sans ingrédients chimiques et mes cheveux n'ont jamais été aussi beaux

par

Meilleure. Décision. De. La. Terre

Avant que je ne m'intéresse à l'univers de la beauté, aux actifs cosmétiques et à la liste INCI de mes produits de beauté j'ai, comme beaucoup de meufs, utilisé des produits de manière aléatoire - parce que le packaging me plaisait, parce que le prix plaisait à mon porte-monnaie, parce que les promesses étaient alléchantes ou parce que j'avais vu la pub à la télé, et particulièrement avec les produits capillaires. Shampoing "racines-grasses/pointes-sèches", shampoing aux céramides, shampoing volume... (je passe sous silence les huiles pailletées et autres produits de coiffure ultra fancy) j'ai quasiment tout mis sur mes cheveux, sans chercher à savoir s'ils appréciaient leur traitement.

cheveux,chevelure,coiffure
Vers une composition allégée

Et puis on a commencé à parler des sulfates et silicones, à les diaboliser, à dire qu'ils abîment et alourdissent la fibre capillaire et qu'il faut les éviter à tout prix. Au même moment, mon intérêt pour la composition des produits cosmétiques s'est éveillé et j'ai réalisé à quel point on foutait de la m*rde sur notre corps (pas seulement les sulfates et silicones !) et qu'à court terme comme à long terme, ces cocktails d'ingrédients chimiques ne pouvaient pas être de bon augure.

Il m'a fallu du temps pour switcher ma routine beauté, pour prendre la décision de me séparer de mes flacons design (goodbye my lover), des mes textures moussantes et enivrantes : j'ai d'abord opté pour des shampoings sans sulfates puis progressivement, j'ai privilégié les compositions plus élémentaires, jusqu'à bannir totalement les ingrédients sous forme d’acronymes (coucou les PEG), ceux avec un Y dedans (et qui n'étaient pas dus à la présence d'huiles essentielles) et les consonances en -eth, -al, -at, -one ou -ol. Autant dire qu'en éliminant toutes ces choses de la compo' de mes produits, mes options étaient réduites

Moins de produits chimiques, et ça se voit

En allant chez ma coiffeuse quelques temps après, elle m'a complimenté sur la densité de mes cheveux : ils semblaient moins plats mais surtout moins fins alors que je n'y faisais strictement rien - comprendre ni séchage, ni brushing ni quoique ce soit pour les mettre en forme. Pour poser un peu le background, j'ai toujours eu les cheveux lisses, sans mouvement, du genre "aucune ondulation ne tient sur moi" et pour couronner le tout, un volume similaire à celui d'un lévrier afghan mais à part ça, la qualité de ma fibre n'était pas à décrier. Au moment de ma visite chez le coiffeur, j'utilisais alors des marques comme Botanicals Fresh Care ou Maui Moisture dont les compositions ne sont certes pas irréprochables, mais nettement plus courtes que d'autres, mais surtout enrichies en véritables actifs végétaux (je les recommande !). J'avais moi aussi remarqué le changement, mais je n'étais pas aussi enjouée que ma coiffeuse : je trouvais que mes cheveux gonflaient en séchant, et j'avais du mal à assumer toute cette masse.

C'est décidé, je passe à la vitesse supérieure

C'est en utilisant le Classic Shampoo de la marque Rahua, vendue chez Sephora, que j'ai eu le déclic. Je n'avais jamais vu une liste d'ingrédients aussi réduite (et aussi végétale), j'étais donc hyper enthousiaste à l'idée de l'essayer. Sous mes doigts, j'ai senti une texture beaucoup moins crémeuse que d'habitude mais c'est le rinçage qui m'a le plus interpellée. Moi qui passais 10 minutes à rincer mes cheveux pour m'assurer qu'aucun film gras ne demeure, il m'a fallu quelques secondes seulement pour éliminer toute trace de shampoing dans mes cheveux, les laissant avec une impression rêche - comme la peau lorsqu'on se lave avec une savonnette. Je craignais le coiffage mais il n'a pas été calamiteux du tout : mon peigne passait au contraire facilement entre les mèches. En séchant, ma densité était bluffante, je découvrais même des ondulations naturelles au séchage, brisant mon mythe du lissé bâton.

Depuis, j'ai mis la main sur le shampoing Nectar de douceur "usage fréquent" de la marque Abellie ainsi que le shampoing régulateur de la marque Ame & Sens fabriquée en Bretagne, tout deux formulés avec des produits de la ruche (non vegans, donc) qui ont littéralement transformé ma chevelure. Non seulement mes cheveux ont retrouvé du volume, de la souplesse et de la brillance mais ils sont toujours aussi doux, malgré l'absence de molécules adoucissantes. Toute cette masse qui m'effrayait un peu n'est plus un problème : je sens et je vois que leur nouveau traitement leur fait vraiment du bien ; je ne reviendrai pour rien au monde aux produits capillaires que j'utilisais avant et qui plombaient littéralement ma fibre. Et toi, es-tu prête à franchir le pas, à te débarrasser de tes vieux flacons et à découvrir tes cheveux sous un nouveau jour ?

Source : Shoko - Crédit : Element5 Digital via Unsplash, kevin laminto via Unsplash