Journée de la femme 2015 : " Les métiers ont-ils un sexe ? ", l'étude de Sarenza

par
L'entreprise Sarenza a mené une étude sur l'égalité homme-femme pour la journée de la femme 2015

Alors qu'Emma Watson s'engage pour l'égalité des sexes durant la journée de la femme 2015, Sarenza a décidé de mener une étude intitulée "Les métiers ont-ils un sexe ?". Ainsi, la marque veut faire tomber les idées reçues et montrer comment les hommes discernent les dimensions sociologiques et égalitaires qui les mettent sans cesse en compétition avec les femmes. Pour cela, Sarenza a posé plusieurs questions à cinq cents hommes de plus de dix huit ans afin de connaître leurs impressions sur la place de la femme dans divers milieux sociologiques, tels que l'école, le travail et la politique. Cette démarche n'est pas très étonnante venant de l'entreprise française. En effet, Sarenza se déclare favorable à l'égalité homme-femme dans son entreprise et garantie une équité. Hélène Boulet-Supau, Directrice Générale de Sarenza, déclare que 65% de ses managers et de ses membres du comité de direction sont des femmes.

Journée de la femme 2015 : " Les métiers ont-ils un sexe ? ", l'étude de Sarenza - photo

La Directrice Générale de Sarenza a créé "Toutes ingénieures" en janvier 2015. Elle se déplace ainsi dans toute la France afin de rencontrer des lycéennes et de les inciter à se lancer dans le métier d'ingénieur, qui reste majoritairement dominé par des hommes. Pour la journée de la femme 2015, Sarenza a interrogé cinq cents hommes de plus de dix-huit ans. L'étude révèle qu'une majorité des femmes travaillent dans le tertiaire et que les hommes sont plus nombreux dans des métiers techniques. Les hommes préfèrent se consacrer à leur carrière tandis que les femmes tendent à équilibrer leur temps. Malgré une nette amélioration de la vision des hommes sur l'égalité des sexes, certains stéréotypes persistent. Dans l'étude Sarenza, les hommes interrogés ont tendance à assimiler un métier à un sexe. En conséquence, le métier d'infirmière et de secrétaire seraient donc des métiers davantage réservés aux femmes selon eux. Cependant, les hommes seraient prêts à 94% à élire une femme présidente et à 95% à confier leur voiture à une garagiste.

Les marques sont parfois sensibles à certaines cause, comme Black Score qui crée des t-shirts pour la cause animale en collaboration avec PETA. L'entreprise Sarenza a décidé, quant à elle, de bouleverser les clichés établis en interrogeant cinq cents hommes pour la journée internationale des droits de la femme. Dans l'étude, nous apprenons que les hommes imaginent à tort le pourcentage de femmes présentes dans les comités des quarante plus grandes entreprises françaises (18%), qui est en fait de 10% selon une étude du cabinet Russel Reynolds en 2013. Les hommes répondent également être prêt à devenir homme au foyer à 65%. La réalité est tout autre selon une étude de l'Insee, en 2013, qui montrent que les hommes ne sont prêts qu'à 1,5%. Parmi les différences entre hommes et femmes qui se creusent professionnellement, l'école n'y serait-elle pas pour quelque chose ? 88% des hommes pensent que l'école devrait inciter à plus de mixité dans le choix des filières scolaires. Entre ses engagements pour l'égalité des sexes dans le milieu professionnel et son étude "Les métiers ont-ils un sexe ?", Sarenza nous ouvre les yeux sur des stéréotypes qui persistent mais également sur l'ouverture d'esprit de certains hommes. Nous espérons que cette étude en fera réfléchir plus d'un...

Source : Sarenza - Crédit : Sarenza