L'Australie vient d'allonger le délais pour avoir un PVT, c'est donc le moment faire ses valises

par

It is time de changer de vie. 

Vous êtes une jeune trentenaire active. Boulot, appart, potes, vous avez coché toutes les cases que la société imposent à votre âge. Pourtant, au fond de vous, vous bouillonnez. Vous n'en pouvez plus de ce quotidien morose. Vous avez envie de changement de vie et d'horizon ? Pourquoi ne pas tout quitter pour partir vivre une expérience incroyable en Australie. Vous n'avez plus l'âge ? Bien sûr que oui, le PVT (permis voyage travail) est désormais accessible aux Français jusqu'à leurs 35 ans (avant cela était limité à 30).

Mettez-vous bien en tête une chose : il n'y a pas d'âge pour découvrir le monde et donner sens à sa vie. Le Working Holiday Visa est l'option tout bénéf car il permet de travailler et voyager. Le principe : on bosse juste assez pour se faire assez d'argent pour bouger jusqu'à la ville d'après. Il ne faut donc pas avoir beaucoup d'argent de côté pour partir. Au programme : du road trip, des rencontres, des plages à perte de vue, des kangourous, du ramassage de fruits, du travail dans des fermes, une hygiène pas toujours irréprochable mais des moments inoubliables.

Pour y aller il suffit de postuler en ligne (attention aux arnaques, il faut absolument aller sur le site de l'Immigration australienne), avoir un compte en banque avec au moins 3 000 euros, prendre son billet retour, une assurance PVT et avoir un passeport valide. La nouvelle réforme permet aussi de postuler pour un 3ème PVT (avant on ne pouvait en avoir que deux) et autorise les gens à travailler plus de 6 mois chez le même employeur.

GO, GO, GO. N'écoutez pas les « à ton âge il faut... », une année c'est à la fois rien du tout et en même temps ça peut apporter beaucoup.

Source : shoko.fr - Crédit : unsplash Richard Jaimes