S'inscrire
tracking
Hygiène menstruelle

L'endométriose pourrait bientôt être reconnue comme « affection de longue durée », et ce n'est pas trop tôt !

Publié par
Eva Y.
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
L'endométriose pourrait bientôt être reconnue comme « affection de longue durée », et ce n'est pas trop tôt !

Une mesure réclamée depuis des années par les associations et les patientes atteintes d'endométriose. 

Elle touche plus d'une femme sur 10, elle impacte lourdement leur qualité de vie et pourtant, l'endométriose ne figure toujours pas sur la liste des affections de longue durée (ALD). Une incohérence que relevait d'ailleurs l'association ENDOmind France dans un billet publié le 28 juillet dernier. Dans le cadre de la campagne « Faisons entrer l'endométriose dans la liste des ALD30 », celle-ci interpelle le gouvernement en rappelant la nécessité d'une reconnaissance institutionnelle de cette « maladie gynécologique chronique, évolutive, handicapante, douloureuse et incurable ».

Première victoire pour les associations et les malades qui la réclament depuis des années : le gouvernement semble bel et bien prêt à intégrer l'endométriose dans la liste des ALD 30, qui regroupe en autres les maladies d'Alzheimer, de Parkison, de Crohn ou encore la sclérose en plaques, la tuberculose et la mucoviscidose. Mercredi 29 juillet dernier, le ministre de la Santé et des Solidarités, Olivier Véran, a en effet annoncé avoir demandé à ses services d'évaluer « une éventuelle reconnaissance de l'endométriose comme ALD ».

Concrètement, cette avancée pourrait permettre d'apporter « une visibilité nouvelle à cette pathologie », comme le souligne la députée Véronique Louwagie dans un courrier adressé au ministre, ainsi qu'« une amélioration de la recherche, une amélioration du diagnostic et une meilleure prise en charge médicale des patientes ».

Et il serait temps ! Outre l'absence de traitement, les femmes atteintes d'endométriose doivent également assumer financièrement la totalité des examens et des rendez-vous médicaux. Si ce projet qui est soutenu par 99 sénateurs et 85 députés arrive à terme, les malades pourraient enfin avoir droit à une meilleure prise en charge, à des soins remboursés et à des démarches simplifiées. Bref, il serait temps que les choses bougent...

À lire aussi
Une pub montrant comment bien mettre un tampon a été censurée, et c'est abusé
À lire aussi
Une brosse pour nettoyer le vagin pendant les règles, la dernière lubie qui énerve les gynécos
À lire aussi
Pourquoi notre libido est-elle au max pendant nos règles ?
À lire aussi
« Règles, la fin d'un tabou », le docu activiste sur les menstruations à ne pas manquer à la télé
À lire aussi
Apparemment cette protection périodique réduirait la durée des règles
À lire aussi
Tu souffres pendant tes règles ? Cette position pour dormir est parfaite pour atténuer la douleur
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
L'endométriose pourrait bientôt être reconnue comme « affection de longue durée », et ce n'est pas trop tôt !
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible