Comme les ours, l'hibernation pour les humains pourrait-elle être une réalité ?

par

Si vous rêvez de dormir toujours plus, des chercheurs essayent de percer le mystères de l'hibernation !

Dormir, n'est-ce pas la meilleure chose au Monde ? Si les études montrent qu'un manque de sommeil peut être dangereux pour la santé, d'autres cherchent à percer le mystère sur un endormissement prolongé aka l'hibernation chez certains animaux comme les ours ou les écureuils en hiver. Loin de nous l'idée de dormir comme notre bonne vieille copine Aurore, la belle au bois dormant, mais les recherches d'une équipe de l'université de Washington pourraient bien redéfinir notre façon de voir le sommeil et faire avancer les innovations dans le domaine médical et spatial ! Quels sont les résultats ?

A l'aide d'échantillons prélevés sur des ours en captivité, l'équipe a cherché à savoir s'il existait une prédisposition, un gène responsable, capable d'être détecté pour pouvoir le transmettre à des êtres non hibernants, comme l'homme par exemple. Les résultats ont monté que seuls les tissus adipeux (le gras), contenant des dizaines de gènes, se modifient pendant l'hibernation et que les tissus musculaires continuaient à fonctionner pour éviter l'atrophie, une régalade ! Une grande avancée pour le professeur Heiko Jansen, chef de l'étude, qui se projette dans un futur lointain en train de manipuler les cellules humaines pour pouvoir hiberner. Hum, la science-fiction n'est pas loin !

Et pour votre culture G :Les effets sur le corps de l'ours lors de l'hibernation
  • Il ne va jamais faire ses besoins
  • Il a une fréquence cardiaque réduite
  • Il a une forte quantité d'azote dans son sang
  • Il devient résistant à l'insuline
Source : Université de Washington - Crédit : Benjamin Combs