S'inscrire
tracking
L'histoire de la mode

L'histoire de la mode : L'espadrille, retour sur un basique désormais très pointu

Publié par
Sarah Attalaoui
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
No thumbnail

Nous en avons toutes une paire dans notre armoire : l'espadrille s'impose de nouveau et revient plus mode que jamais, pourtant nous ne savons rien de son histoire...

"En espadrille on a l'air d'un con, on a des ampoules [...] en espadrille ça pue des pieds", vous connaissez tous cette chanson fabuleuse issue de l'un des sketchs des Nuls. Avec une réputation peu glorieuse l'espadrille ne s'est jamais imposée comme un must have et pourtant depuis sa naissance autour de 1322 en Catalogne, l'espadrille est la chaussure indispensable de certaines régions. En effet, sa composition faite de toile, corde et chanvre lui permet d'être utilisée par beaucoup tant les matériaux sont accessibles et peu chers, à l'instar du jeans qui a évolué dans la mode et gagné en matières nobles. Utilisée comme chaussure de ville et même comme chaussure de sport - on note d'ailleurs qu'au Québec espadrille signifie "chaussure de sport" - l'espadrille est une pièce indispensable, pratique et traditionnelle. Difficilement compréhensible pour nous, contemporains, cette chaussure économique est plus de l'ordre de la dépanne qu'autre chose. Comment les évènements ont-ils fait pour qu'elle s'impose comme une pièce mode aujourd'hui ?

Si depuis le Moyen-Age l'espadrille était formellement la même qu'aujourd'hui, plate ou tenant avec des lacets remontant sur la cheville, elle se pare désormais de motifs, de plateformes et s'introduit même dans les défilés. Une pièce populaire qui devient luxe ? L'espadrille n'est pas le seul exemple : nous l'avons notamment vu avec l'histoire du jeans ou du perfecto. Ce n'est qu'en 1860 que l'espadrille se voit en France mais la crise des 50's - après guerre - fera de l'espadrille une chaussure de fortune. Aujourd'hui avec l'essor du Made in France, l'espadrille reprend ses droits et jouit d'une fabrication artisanale qui la rend plus noble mais pas plus chère. Bien sûr, en choisissant une espadrille comme celle de Lanvin, de Dior ou de Kenzo vous prenez le parti d'une chaussure luxe et brandée mais historiquement et dans nos coeurs elle reste cette petite paire de nos vacances et de notre printemps facile à adopter et à associer à nos looks pointus. Nous la préférons en ce moment à motifs, à plateformes ou parée de bijoux mais qu'on se le dise en espadrille nous ne sentons pas forcément des pieds, nous sommes même de plus en plus chic !

À lire aussi
Retour sur l'histoire de la Nike Air Huarache, la basket légendaire et incontournable
À lire aussi
L'histoire de la mode : Le pantalon flare, son grand retour dans nos penderies
À lire aussi
L'histoire de la mode : Balmain, de son fondateur à Olivier Rousteing
À lire aussi
L'histoire de la mode et la beauté : Le blush, l'un des must-have de notre trousse à maquillage
À lire aussi
L'histoire de la mode : La jupe-culotte, la petite histoire de l'indispensable du Printemps-Été 2015
À lire aussi
L'histoire de la mode : La combi-pantalon, du bleu de travail à l'objet fashion
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
L'histoire de la mode : L'espadrille, retour sur un basique désormais très pointu
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible