L'histoire du body, must-have lingerie de 2016

par

Le body est plus que jamais un incontournable mode de l'année 2016, détaché du rayon lingerie. Retour sur l'histoire de ce sous-vêtements sexy, qui était loin de l'être à ses débuts

Il a plus de 60 ans et pourtant, il n'aura jamais été aussi frais ! Le body, cette pièce de lingerie incontournable en 2016, peut se targuer d'une histoire aussi glamour que son style, et aussi lointaine que celle du soutien-gorge. C'est dans les années 1950 que le body fait son apparition sur le devant de la scène, inspiré et dérivé du justaucorps. Depuis le 19ème siècle, et notamment grâce au trapéziste français Jules Léotard, le justaucorps est en effet une pièce communément portée dans le cadre sportif, pour conférer aux gymnastes et acrobates une liberté de mouvement totale. Au milieu du siècle suivant, celui-ci sort du carcan sportif et prend même un aspect sexy, alors qu'une célèbre Playmate en fait sa pièce fétiche. Bettie Page, pin-up ayant notamment posé pour le magazine Playboy, devient historiquement la première figure à porter ce une-pièce ailleurs qu'à la plage ou sur un praticable.

L'histoire du body, must-have lingerie de 2016 - photo
L'histoire du body, must-have lingerie de 2016 - photo

D'ailleurs, le body deviendra rapidement un emblème du magazine de Hugh Hefner, puisque ce dernier l'utilisera comme costume officiel dans ses bars dès 1960. Affublées d'un body de satin, d'un noeud papillon, d'une petite queue et d'un serre-tête en forme d'oreilles de lapin, les Bunny Girls démocratisent la pièce de lingerie, lui conférant une définition plus sexy que jamais. La créatrice américaine Claire McCardell tentera de lui insuffler une esthétique minimaliste et adaptée au quotidien dans les années 1950, mais c'est véritablement sa consœur Donna Karan qui le détachera de l'image Playboy qui lui collait à la peau, au milieu des années 1980. En 1985, la designer hisse en effet le body jusque sur le podium, le considérant même comme l'un des 7 indispensables féminins. Dès lors, l'histoire du body s'accélère. S'il parvient à se démocratiser et à s'inviter dans le tiroir à lingerie des femmes - à la recherche d'une pièce à porter de façon apparente ou simplement pour sublimer leur silhouette sous des vêtements dans les années 80-90 - il reste néanmoins très plébiscité dans le milieu artistique.

L'histoire du body, must-have lingerie de 2016 - photo
L'histoire du body, must-have lingerie de 2016 - photo
L'histoire du body, must-have lingerie de 2016 - photo

En 1990, le couturier Jean Paul Gaultier en dessine un modèle corseté à seins coniques pour la tournée de Madonna, tandis que Katy Perry et Beyoncé en font une pièce phare à chacun de leurs concerts. Non, la lingerie fine comme accessoire de spectacle n'a pas fini de rencontrer du succès ! Tombé en désuétude dans les années 2000, le body opère un retour fulgurant dans la lumière au début de la décennie 2010, grâce à l'utilisation de matériaux techniques comme chez Dim ou Oysho, mais aussi de détails tendance. En 2016, il n'a plus rien d'un sous-vêtement et se porte délibérément comme un top, avec un jean ou une jupe ; une manière de renouer avec l'esthétique minimaliste et grunge des années 90, où débardeurs moulants et fines bretelles régnaient en maîtres. Mais comme tout phénomène de mode, le body finira inexorablement par quitter nos penderies. Reste à savoir sous quelle forme et de quelle manière il reviendra dans 10 ans !

Source : en.wikipedia.org / openingceremony.com