L'instant culte : 10 choses que tu ignores sûrement sur Love Actually, même après l'avoir vu 20 fois

par

Salut les jeunes, un important message de votre oncle Billy : n'achetez pas de drogues. Il suffit de regarder Love Actually et vous serez au septième ciel 

Aaaaah, Love Actually. Dès qu'arrive la période de Noël, il fait incontestablement partie des films qu'on va dévorer pour la énième fois sur notre canapé, avec notre plaid, notre thé de Noël et nos chocolats. C'est un incontournable, et on l'a déjà vu des vingtaines de fois. On connaît les répliques par coeur, et on les sort même pendant tout le reste de l'année. On danse avec Hugh Grant quand vient sa chorégraphie endiablée. On ship le couple Jamie/Aurelia (aka Colin Firth et Lucia Moniz), ainsi que celui du Premier Ministre David et Natalie, ainsi que... enfin bref, tous les couples. Et on peste devant le téléphone de Sarah qui sonne toujours au mauvais moment. Bref, on connaît TOUT. Enfin presque. Alors pour être vraiment incollables, on a déniché 10 secrets de tournage. 

La scène de début à l'aéroport est 100% authentique

C'est par cette scène que commence Love Actually. Des gens qui se sautent dans les bras et s'embrassent joyeusement à l'aéroport, pendant qu'on entend Hugh Grant déclarer "Toutes les fois où je déprime en voyant ce qui se passe dans le monde, je pense à la zone d’arrivée des passagers de l’aéroport de Londres". Mais saviez-vous qu'il n'y a aucun figurant ? Que ce sont de vrais moments partagés par des passagers et des proches qui les attendaient ? L'équipe de tournage s'est en effet infiltrée avec des caméras cachées à cet endroit, et tous ces instants sont donc 100% authentiques. C'est beau, n'est-ce pas ? 

Le mot "Actually", dans Love Actually, est prononcé 23 fois !

Vous ne l'aviez pas remarqué, avouez-le. Mais dans le film Love Actually, en version anglaise bien évidemment, le mot "actually" est prononcé 23 fois. Il n'y a plus qu'à se le remater une énième fois pour vérifier. 

C'est Andrew Lincoln himself qui a écrit sur les pancartes

C'est très certainement l'une des plus belles déclarations d'amour qu'il nous ait été donné de voir au cinéma. Quand Mark frappe à la porte de Juliet (aka Keira Knightley) pour lui déclarer son amour avec des pancartes. Mais saviez-vous que c'est Andrew Lincoln himself qui a écrit sur ces pancartes ? "J'aime penser que mon écriture est belle, alors j'ai demandé si je pouvais m'en occuper", a déclaré l'acteur dans une interview. Et ça rend la scène encore plus magique. 

La scène de danse de Hugh Grant a failli ne pas exister

Dans notre top 3 des scènes géniales de Love Actually, on cite celle où Hugh Grant danse comme si personne ne le regardait sur "Jump", des Pointer Sisters. Mais si lorsqu'on regarde la scène, le Premier Ministre a l'air de s'éclater comme un petit fou, en réalité Hugh Grant a dû prendre beaucoup sur lui pour la faire. Il ne voulait pas la faire du tout même, au départ. Clairement, Love Actually n'aurait pas eu la même saveur sans cette chorégraphie. 

Le personnage d'Alan Rickman a vraiment trompé sa femme

C'est la question qu'on s'est tous posés à la fin de Love Actually. Harry, le personnage qu'incarne Alan Rickman, est-il allé au bout de son flirt avec Mia, ou était-ce juste un petit cadeau comme ça et puis s'en va ? Et la réponse ne va pas vous plaire. Car d'après Emma Freud, la femme de Richard Curtis, le réalisateur de Love Actually, oui, Harry a bel et bien trompé sa femme Karen, qu'incarne Emma Thompson. Ouch.

Emma Thompson porte un costume grossissant

Naturellement mince, Emma Thompson a dû porter une tenue afin qu'elle paraisse plus enrobée dans Love Actually, car Richard Curtis voulait que le personnage de Karen ressemble à une mère qui a un peu négligé son corps au fil des années. Pourquoi ? Ça, c'est la grande question. 

Le personnage de Rowan Atkinson devait être un ange de Noël

Dans le scénario de départ, Rowan Atkinson était un "ange envoyé pour Noël". Mais c'était un peu trop tiré par les cheveux pour le film, alors Richard Curtis a abandonné l'idée. Mais pour lui, la scène où Rowan met un temps fou à emballer le cadeau qu'Harry veut offrir à Mia, n'était pas anodine. C'était le petit côté "ange gardien" du personnage de Rowan, qui cherchait à éviter à Harry de tromper sa femme. 

Hugh Grant et Thomas Brodie-Sangster sont parents

C'est dingue, mais oui, Hugh Grant, aka le Premier Ministre, et Thomas Brodie-Sangster, aka Sam, font partie de la même famille et sont cousins éloignés ! 

A l'origine, il y avait 14 histoires d'amour dans Love Actually

Mais ça faisait un peu beaucoup d'histoires différentes, alors Richard Curtis a préféré n'en faire que 10 finalement. D'après Buzzfeed, deux des histoires d'amour prévues en plus avaient même été tournées. L'une concernait un couple africain en proie à la famine, et l'autre un couple lesbien dont l'une des deux avait un cancer. Rien de très réjouissant, quoi. 

Selon le pays de diffusion, la chanson sur laquelle Sarah et Karl dansent est différente

Ah, cette fameuse scène où Karl aborde enfin Sarah, qui l'aime depuis "deux ans, sept mois, trois jours et une heure et demi", à la soirée de fin d'année du boulot, et qu'ils se retrouvent à danser sur un slow. Eh bien, si au Royaume-Uni, c'est sur "Too Lost in You" des Sugababes qu'ils dansent, aux US, c'est sur "The Trouble With Love Is" de Kelly Clarkson. Vous préférez quoi ? 

Et maintenant ? Maintenant, on est fin prêtes à aller se gaver d'amour à en crever ! 

Crédit : showbizz.net