L'instant culte :  6 trucs piqués à Harry Burns pour comprendre les mecs

par

Comprendre ce qu'il se passe (vraiment) dans la tête d'un mec, c'est compliqué. Heureusement, Quand Harry Rencontre Sally nous a donné quelques réponses. Exemples. 

On ne va pas se mentir, on a parfois l'impression que pour les comprendre, il nous faudrait un bac +10 en psychologie (et encore, avec la spécialisation qui va avec). Le truc, c'est que les hommes et les femmes ne fonctionnent absolument pas de la même façon. Et pour s'y retrouver, on galère légèrement. Clairement, ils disent que les femmes sont compliquées mais à leur places, on se pencherait sur notre propre cas. La bonne nouvelle, c'est qu'en 1989 sortait Quand Harry Rencontre Sally. Et Dieu merci, Harry, son dark side et son cynisme nous ont aidées à y voir plus clair. 

#1. L'AMITIE HOMME/FEMME EST (PARAIT-IL) IMPOSSIBLE

Enfin ça, c'est ce qu'il disent. Mais à écouter Harry, on cite, "entre hommes et femmes, il ne peut pas y avoir d'amitié parce que le sexe fait toujours barrage". Traduction, il y aura toujours une attraction entre les deux - ce qui rendrait une amitié impossible. Ouais... bon, c'est peut-être un peu arrêté comme idée. 

#2. SAUF QUE... NON, EN FAIT.

Et puis un jour (la maturité, sûrement), ils réalisent que oui, c'est possible d'entretenir une relation totalement platonique avec une femme. Mieux, ils comprennent que c'est utile . Pourquoi ? Parce qu'ils peuvent parler librement de leurs relations et -petit bonus- avoir un point de vue féminin sur leur situation. "Tu devrais plutôt me féliciter, ce n'est pas rien pour moi. Je n'ai jamais eu de rapports avec une femme sans que ça finisse au lit. Je prends de la maturité", dira Harry. 

#3. NE JAMAIS EMMENER SA MOITIE A L'AEROPORT

Vous vous demandez pourquoi, au début de votre relation, il se montre distant ? Bonne nouvelle, Harry Burns vous livre la réponse sur un plateau. Par exemple, il ne faut JAMAIS emmener une femme à la gare, à l'aéroport : Pourquoi ? Parce un mec commence, alors sa petite amie ne comprendra pas qu'il ne fasse plus. Alors pour s'épargner un débat inutile, mieux vaut ne rien faire du tout. Rude mais, efficace. 

#4. EN MODE REVANGE

C'est un peu la méthode du pansement. Quand une rupture se passe mal, quand il faut tourner la page et recommencer à zéro, il y a deux genres de réactions : la première, c'est de se recentrer sur soi-même - on ne vous dit pas de faire du yoga 16 heures par jour, juste de réfléchir à qui vous êtes et à ce que vous voulez. Et puis, on a ceux qui se venge sur tout ce qui bouge : "Tu es un affront ambulant à toutes les femmes", balancera Sally à Harry en le voyant enchaîner les conquêtes. 

#5. LE RAS LE BOL 

Et puis vient un moment où ils en marre, de papillonner. Passer de fille en fille, sortir tous les soirs, c'est un truc qui nous frustre, certes, mais qui finira (heureusement) par les fatiguer :  "Tout le cinoche de la vie de garçon. On branche une fille, ensuite déjeuner test, on décide que ça vaut le coup d'aller plus loin, d'où dîner. On sort en boîte, petite lambada BCBG. On monte chez la belle, on fait l'amour, et à peine terminé, tu ne sais pas à quoi on pense ? Combien de temps va-t-il falloir que je la garde dans mes bras avant de me lever et de rentrer ? Trente secondes, ça suffit ?" - Oui, avant que vous ne demandiez, certains se posent la question. 

#6. IL Y A DEUX GENRES DE FEMMES 

Selon Harry Burns, il y aurait deux sortes de femmes : les "grands-trains" de vie et les "petits-trains". Et encore, on ne vous parle du pire : Les grands-trains de vie qui s'imaginent être des petits-trains. Pendant que nous, on les range dans certaines cases (type "geek", "sympa", "drôle", "canon"), eux, ils observent carrément notre train de vie. Super

#6. IL FAUT SE BOUGER 

Dieu merci, certains mecs (comme Harry) on encore la lucidité et le courage nécessaires pour se bouger quand il faut : "Si je suis là, moi ce soir, c'est parce que quand on se rend compte qu'on veut passer le reste de ses jours avec une femme, faut pas traîner les pieds, il faut se lancer aussi tôt que possible", lance t-il à Sally. Et ça, ça nous donne un minimum d'espoir. Qui sait, peut-être qu'il se cache des Harry Burns un peu partout sur Terre et que c'est à nous de les trouver ? Vous savez, en mode Pokémon Go

Evidemment, tous les mecs ne sont comme ça - ce qui, techniquement, est rassurant. Mais, on a déjà une bonne base et quelques clés pour tenter de comprendre. Mais il ne faut pas désespérer : un jour, on y arrivera. 

Source : Shoko.fr, Columbia Pictures, Tumblr  - Crédit : Columbia Picture