La marche en montagne ça nous gagne, un exercice testé et approuvé pour un max de sérénité !

par

La montagne ça m'a gagné  ! 

Alors que certains sont partis entre potes faire la fête à Ibiza, cet été pour moi, les vacances ça a été marche à pieds dans les montagnes suisses, avec ma mère. Pendant 5 jours, je me suis levée à l’heure ou les fêtards rentrent, j’ai monté des collines quand d’autres descendaient des mojitos, j’ai troqué mes compensées contre des grosses chaussures de montagne et les seuls hommes avec qui j’ai échangé quelques mots ressemblaient plus à des bergers qu’à des plagistes bronzés. Mais vous savez quoi ? J’ai kiffé.

Habitant Paris, mon quotidien est fait de monde, de proximité, de pollution visuelle et sonore. Mon rapport à la nature se limite à mon olivier à moitié décédé sur ma terrasse, au square squatté en bas de chez moi et au bois de Boulogne quand je me motive le weekend. Partir dans un espace où la dominante grise a laissé place à une étendue sans fin de vert, où les petits chalets de bois remplacent les immeubles en béton, où le silence est tellement présent qu’il se fait entendre, où ton espace vital est multiplié par 10, où la nature est tout autour de toi… c’est pas Saint Trop, mais pour moi c’est le top.

Les bienfaits de la marche dans la nature
marche,forêt,bien-être,nature,sylvotherapie

Appelé "shinrin yoku" au Japon, « bain de forêt » ou encore "sylvothérapie", le fait de se laisser guider par ses sens lors d’une balade en forêt est une pratique reconnue pour ses nombreuses vertus psychiques et physiques. Exercée comme une sorte de méditation, une simple marche à travers les arbres permet de se libérer de son stress et de nettoyer son esprit. Bien sûr pour que cela soit bénéfique, il faut lever le nez de son portable et observer avec attention la nature environnante. 

« La Vie secrète des arbres » de Peter Wohlleben, lu par plus d'un million de lecteurs, explique à quel point ces derniers sont des êtres sociables, organisés et capables d’interagir. Cet ouvrage qui va au-delà de l'écorce, a permis de révéler au grand public les bénéfices pouvant être tirés d'une vie au contact de la nature. Des études scientifiques ont été menées et prouvent que pendant une marche dans les bois, les cobayes produisent moins de cortisol (hormone du stress) et que les cellules NK, chargées de détruire les cellules cancéreuses s’activent d’avantage. Il ne suffirait que de deux heures de marche pour ressentir des effets positifs pour le moral et les défenses immunitaires pendant une semaine. Un bonheur simple à portée de pieds où il suffit de mettre l'un devant l'autre et de se laisser envahir par les bonnes ondes. 

Marcher pour plus de sérénité

Quelle douce sensation que celle de partir au petit matin, de fouler un sol humidifié par la rosé, d’entendre la nature s’éveiller et de la voir changer au fil de la journée. Le simple fait de marcher sur des sentiers escarpés, loin de la morne platitude du bitume, me permet d’intégrer un cercle vertueux. Tout comme la nature j’ai envie de prendre mon temps, de m’écouter, d’évacuer tout stress de mes pensées et de faire du bien à mon corps. Le matin je me réveille en yoga grâce aux postures des 5 tibétains. Je ressens l’envie de manger sainement et décide même de jeûner pendant une journée. Les étendues verdoyantes me procurent de telles sensations que je ne vois pas le séjour passé et le moment venu je n’ai aucune envie de rentrer.

Reboostée comme jamais
épanouissement personnel,nature,bien-être,marche en fôret,sérénité

Dans la voiture qui m’éloigne des sommets helvétiques je me rends compte de ma condition de citadine pressée, qui au fil des années s’est éloignée des réalités. A force d’impératifs, d’envies compulsives, de sorties, je me suis laissée entrainer dans le tourbillon d’une vie urbaine qui donne le tournis. La société crée des besoins alors que la nature nous rappelle à l’essentiel. Ces quelques jours en ermite, m’ont fait un bien fou, m’ont permis de me retrouver et de me reconnecter.

L’été prochain c’est certain niveau décors ce sera plus Vercors que Kotor.

Source : shoko.fr, - Crédit : unsplash,Caju Gomes, unsplash,Benjamin Combs, unsplash,Christian Joudrey