La mode promeut (enfin) la diversité dans des campagnes de pub inclusives

par

Des pubs qui nous ressemblent enfin. 

Les beaux jours arrivent, ça commence à sentir bon l'été et on a donc une folle envie de s'acheter de nouveaux maillots de bain (même si on en a déjà une bonne dizaine qu'on a complètement oubliés). A cette période de l'année, les abris-bus et les panneaux publicitaires se vêtissent clichés de femmes sublimes, au physique irréel, qui ont comme mission de nous donner envie d'acquérir ce petit bikini qui leur va à ravir. Mais cette année les choses semblent changer. Il semblerait que certaines marques se soient misent à l"heure du body positivism. Les mannequins sont toujours aussi ravissantes (même plus) mais n'ont plus des plastiques astronomiques qui nous foutent des complexes. Elles sont comme nous, avec des petits bidons, des hanches bien dessinées et des nénés pas parfaits. Et cela fait un bien fou à voir.

Les nouvelles campagnes de maillot de bain, toutes en rondeur, de H&M et Princesse Tam Tam se démarquent des autres. Elles prouvent que la maigreur n'est pas le seul critère de beauté. Ces mannequins ne font pas une taille 36, mais sont belles et mettent bien en valeur le produit (ce qui est le but premier d'une pub). Les marques vont peut-être enfin comprendre que c'est en nous montrant des gens qui nous ressemblent que l'on aura encore plus envie d'acheter leurs produits. Au niveau de la lingerie, c'est l'enseigne Chantelle qui a marqué les consciences avec des publicités placardées dans toutes les villes.

Au-delà d'une diversité des formes de corps, H&M a décidé d'aller plus loin. En l'honneur de la célébration de la fête des mère, l'enseigne suédoise a fait une campagne un peu spéciale, avec comme maître mot : diversité. Une femme qui donne le sein, une personne travestie avec sa mère, deux mamans... des personnes issues de minorité sont ainsi représentées. Quand la mode se met à véhiculer des messages de tolérance, elle prend une autre dimension.

Après tout, minces, rondes, noires, blanches, homo ou hétéro, on s'habille toutes, alors pourquoi on n'aurait pas le droit à des publicités qui nous ressemblent ?

Source : shoko.fr - Crédit : instagram hm