La recette du bonheur : se tenir loin, très loin des negaholics

par

Il n’existe aucune recette du bonheur universel, mais certains ingrédients peuvent t'aider à trouver un peu de sérénité.

« Mieux vaut être seule que mal accompagnée » dit l’adage. Mais si on ne veut pas vivre en ermite avec comme seul compagnon Ronron notre chat, il faut apprendre à faire du tri dans ses amis. Notre entourage peut vraiment jouer un rôle essentiel dans notre bien-être et c’est pour cela qu’il faut essayer de fréquenter des personnes qui vous font du bien. Plusieurs types de personnes sont à éloigner de son cercle intime : les radins, les jaloux, les faiseurs d’histoire, mais aussi les negaholics, ces personnes qui sont systématiquement négatives. On t'explique pourquoi.

La negaholic gâche tous les bons moments

La personne negaholic est facilement reconnaissable : elle n’est jamais contente. Même dans les moments les plus agréables elle arrive à râler. Tu as beau faire tous les efforts possibles, tout peut être absolument parfait, elle trouvera quelque chose à redire. Elle boude parce que la neige est trop froide, le soleil trop chaud et la piscine trop tiède. Même si tu es armée de la meilleure humeur et du plus beau des optimismes, c’est toujours hyper contraignant d’être entouré de ce genre de personne. Arrête de la supporter,  de toutes façons le problème est insolvable, il y aura toujours quelque chose qui cloche.

Elle va te stresser

Elle se dit exigeante alors qu’elle est juste chiante. Comme rien n’est assez bien pour elle, elle met la pression à tout le monde. Le restaurant n’est pas assez bon, la musique pas à son goût, les gens trop différents... Ses critiques à répétition sont une véritable source de frustration pour toi. La base du bonheur, c’est de se satisfaire. La perfection n’étant pas de ce monde il faut savoir apprécier les petites choses de la vie. Si tu es une vraie fan de Disney, suis le principe du philosophe Balou : « il en faut peut pour être heureux », alors éloigne toi des mauvaises ondes et kiffe l’instant.

Elle va te donner de mauvaises habitudes

A force de rester trop souvent avec des gens, leur comportement peut déteindre sur nous. Si toi aussi tu remarques que, comme ta copine Sabine, tu n’arrêtes pas de râler, que tu pointes d’abord le négatif chez les personnes au lieu de chercher le positif, que tu commences à toujours voir ton verre à moitié vide, plutôt qu’à moitié plein, c’est qu’il est grand temps de prendre le large. Chercher toujours à voir le bon côté de la vie et s’empêcher de souligner constamment le mauvais, permet de rentrer dans un cercle vertueux de bonheur. Essaye, les résultats sont prouvés.

Elle risque de t'isoler des autres

Au bout d’un moment, les gens en ont marre de fréquenter des personnes qui ne dégagent aucune good vibe. Si tu restes trop avec la negaholic, on risque de t'associer à elle et de t'éviter aussi. En plus, comme la negaholic voit le négatif partout, elle n’est pas très ouverte aux rencontres et à la diversité. Pour ta survie sociale et mentale, il est temps de fuir.

Il est donc temps de faire un petit tour dans ton carnet de l'amitié et de barrer quelques prénoms. Entoure toi des bonnes personnes et tu verras tout de suite les effets positifs sur ton moral. Pour les autres: next !

Source : shoko.fr, giphy.com, - Crédit : unsplash,Fernando Brasil