Lanvin, Maison Margiela, les temps forts de la Fashion Week de Paris Jour 2

par
Dries Van Noten Automne-Hiver 2017/2018

La Fashion Week de Paris bat son plein. Aujourd'hui Lanvin, Maison Margiela et Dries Van Noten sont à l'épreuve. Retour sur les moments clés de la journée, entre célébrations et austérité

Jour pluvieux sur Paris et moral en berne. Il flotte sur la capitale et certains créateurs y sont d'ailleurs, dans la flotte. D'autres au contraire font des vagues ou alors surfent sur les codes maison. On ne donnera pas de nom pour chaque cas. Aujourd'hui, Lanvin, Maison Margiela et Dries Van Noten entre autres présentent leur collection Automne-Hiver 2017/2018. Retour sur les temps forts de la journée.

Lanvin
Lanvin, Maison Margiela, les temps forts de la Fashion Week de Paris Jour 2 - photo

Chez Lanvin, Bouchra Jarrar fait le travail. Au spectaculaire elle préfère l’ordinaire. Tant pis si les mines sont défaites dans les rangs. En cette période austère, on cherche le pratique et non le futile à voir le vestiaire intemporel proposé cette saison chez Lanvin. Chic et précieuse telle sera la femme Lanvin l’hiver prochain. La tulle foisonne autour du cou comme des pétales de rose, la jambe est étirée par une taille haute, la cheville souvent visible, résillée. On ne se laissera pas avoir par un total look vinyle ou une fourrure jetée sur une robe en satin, la collection Lanvin automne-hiver 2017/2018 reste très sage. En définitive, Lanvin ne fait pas de vagues mais n’est pas dans le creux. Une silhouette à retenir : l’ensemble de smoking en soie blanc avec des fleurs peintes. A porter sans chemisier bien sûr.

Maison Margiela
Lanvin, Maison Margiela, les temps forts de la Fashion Week de Paris Jour 2 - photo
Lanvin, Maison Margiela, les temps forts de la Fashion Week de Paris Jour 2 - photo
Lanvin, Maison Margiela, les temps forts de la Fashion Week de Paris Jour 2 - photo

On ne s’ennuie jamais chez Maison Margiela. Cette saison, la sensation commence par un trench. Pas n’importe quel trench, le trench. Celui qui n’a de classique que sa couleur beige et est ajouré au niveau du décolleté. Oui, on dit que le trench a un décolleté cette saison. C’est comme dire que le sweat XXL se porte en robe ou encore que la mule, de retour, ignore l’hiver. C’est en tout cas la manière de penser de la femme Margiela. Mais quelle femme ! Elle mélange essentiels de vestiaire et futilités et autres pièces fantasme. On comprend alors mieux les volumes exagérés, les coutures (ultra) apparentes, le tissus perforé ou le tout cuir : python vernis et teint de la tête aux pieds. Adieu Spleen, bonjour Idéal.

Dries Van Noten
Lanvin, Maison Margiela, les temps forts de la Fashion Week de Paris Jour 2 - photo

100. 100 comme dans Dries Van Noten 100 ème collection. Le créateur belge célèbre son centenaire. Roi de la veste, le designer prend le risque de s’en prendre une avec une collection basée à 100% sur les archives maison. Dries Van Noten pioche dans ses motifs préférés présentés depuis les 90’s jusqu’à aujourd’hui pour composer la collection d’aujourd’hui. L’esthétique n’a pas pris une ride et persiste dans son idéal de femme androgyne et easy going. Les coupes sont larges, suggèrent la silhouette quand les motifs servent à raviver cette dernière. Extase absolue face au smoking oversize orange vitaminé porté sur un polo nude et contre la blondeur d’une Amber Valetta toujours plus éternelle. D’ailleurs, mention pour le casting légendes passées et récentes : Trish Goff, Liya Kebede, Elise Crombez, Alek Wek, Hye Park, Sasha Pivovarova, Caroline de Maigret, Julia Nobis, bref toutes les muses qui l’on accompagné depuis les 90’s.

Certitudes et explorations au programme de cette seconde journée de Fashion Week à Paris. Si l'heure est à la célébration chez Dries Van Noten et même Maison Margiela (de façon informelle), le doute voire l'austérité est palpable chez Lanvin. Ce jour là, il fallait également suivre YProject qui ne cesse de prendre forme au fil de saisons. A surveiller.

Source : meltyFashion, - Crédit : Dries Van Noten, FatallFashion