Le contouring décrypté par Carole Rostaing de la Make Up For Ever Academy en interview exclusive

par
Devenez la pro du contouring avec la Make Up For Ever Academy

Grâce à Kim Kardashian et la petite révolution des selfies, le contouring est passé de la scène à la rue. Carole Rostaing, make up artist à la Make Up For Ever Academy de Paris, nous en dit plus sur cette tendance beauté

Bien avant que le contouring ne devienne la technique beauté à la mode, starifiée par Kim Kardashian, c'est dans le milieu artistique qu'elle évolue. Sur scène ou au cinéma, les traits du visage sont alors accentués grâce au maquillage ; une manière d'intensifier les émotions et de les rendre plus perceptibles par l'audience. Toujours employée dans le domaine, elle n'est est cependant plus exclusive puisqu'on la retrouve désormais dans la rue, progressivement démocratisée depuis 2012. Curieusement, c'est également au début de la décennie 2010 que les réseaux sociaux connaissent un véritable boom, avec notamment l'arrivée d'Instagram, des Youtubeuses telles qu'EnjoyPhoenix et d'un tout nouveau terme : le selfie. Alors, coïncidence ou coup du hasard ?

Le contouring décrypté par Carole Rostaing de la Make Up For Ever Academy en interview exclusive - photo

De toute évidence, génération selfie et contouring moderne sont étroitement liés, la technique beauté ayant été motivée par la volonté d'accentuer les ombres et lumières d'un visage perdant toute dimension une fois immortalisé sur papier glacé - ou écran de smartphone. S'en suit toute une révolution, menée de front par la star de télé-réalité Kim Kardashian, qui parvient finalement à faire entrer dans les mœurs la méthode du contouring. A la Make Up For Ever Academy de Paris, celle-ci continue d'être enseignée pour ses nombreuses applications artistiques, allant du septième art à la mode. Carole Rostaing, ancienne étudiante devenue makeup artist qui y enseigne les différentes techniques, a accepté de nous en dire un peu plus au sujet de la technique dont tout le monde parle. Contouring, strobing, starification de la profession... retrouvez son interview exclusive pour meltyFashion.

Le contouring décrypté par Carole Rostaing de la Make Up For Ever Academy en interview exclusive - photo

meltyFashion : Vous êtes professeur à la Make Up For Ever Academy et également makeup artist. Quelles sont vos tendances maquillage du moment ?

Carole Rostaing : Je ne suis pas forcément les tendances de maquillage. Ce n’est pas la tendance du moment qui est au cœur de ma création. Je m’en sers plutôt comme une inspiration pouvant agrémenter un maquillage. Avant les tendances réussissaient à marquer une décennie. Maintenant, c’est plus une question de marketing ! Ce qui est intéressant, c’est d’apprendre à les détourner.

mF : Le contouring et le strobing sont adoptés par toutes les filles. Pouvez-vous nous en expliquer les différences fondamentales ?

Carole Rostaing : Le "contouring", tout simplement appelé la correction morphologique, correspond à la correction d’un visage dans son ensemble par les ombres et la lumière. Le "strobing" est une partie du contouring : la lumière. Cette tendance appelée "strobing" a en fait simplement été isolée.

mF : Initialement le contouring était une technique makeup pour le cinéma, le théâtre, la scène en général. Que pensez-vous du fait qu'elle soit devenue une technique de maquillage reproduite par tout le monde ?

Carole Rostaing : Le Contouring était jusque-là une technique que l’on retrouvait davantage sur scène que dans le cinéma. Ensuite, comme vous le savez, certaines célébrités dont la famille Kardashian ont repris cette technique, leurs millions de followers ont suivi et aujourd’hui tout le monde s’y met ! La fascination de la transformation par le maquillage, que je retrouve chez beaucoup de mes élèves, est aussi un facteur de cette tendance. Le Contouring en est un bel exemple puisque les ombres et la lumière qui le composent, se contrastent énormément et subliment donc la transformation. Tant qu’elle est assumée et bien faite, vous pouvez y allez !

mF : Quels sont les fondamentaux, les bases pour réussir un très beau contouring ?

Carole Rostaing : Pour réussir un beau contouring, il faut absolument l’adapter à votre visage, en choisissant les bonnes teintes de clair et foncé et en maîtrisant leurs intensités. Voir ces jeunes filles qui se ressemblent toutes sur les réseaux sociaux est assez effrayant ! Apprendre le Contouring en suivant au pied et à la lettre le tuto d’une personne qui a un visage complètement différent du vôtre, est la pire chose à faire. Nous avons tous des morphologies et des carnations différentes donc chaque technique de maquillage sera différente sur chacun d’entre nous. L'Academy Make Up For Ever de Paris forme en quelques jours à cette technique qui est à la portée de tous, en commençant par apprendre les bases de la morphologie et de la colorimétrie.

mF : Le strobing est un dérivé du contouring mais reste plus confidentiel, selon vous pourquoi ?

Carole Rostaing : Je n’ai pas l’impression que le strobing soit plus confidentiel, c’est juste une question de mode. Maintenant qu’on a fait le tour du contouring, on en entend de plus en plus parler. Avec l’été qui arrive et les marques qui sortent leur highlighter, nous allons être inondés de tutos sur le strobing ! Pourtant le strobing n’est pas nouveau, cette technique n’est qu’une étape des corrections morphologiques, elle a toujours existé. Et tout comme un Contouring réussi, le maquillage avec plus de lumière doit suivre des fondamentaux. Il doit s’adapter à la morphologie du visage. Par exemple, on ne renforcera pas la lumière sur un grand front.

mF : Les techniques de maquillage, à échelle pro, ont été largement démocratisées. Quand a eu lieu le déclic selon vous ?

Carole Rostaing : Selon moi, le déclic a eu lieu avec l’arrivée des réseaux sociaux, notamment Youtube, qui a permis à des makeup artists pro de partager davantage leurs techniques simplement et rapidement. Le phénomène des Youtubeuses beauté est d’ailleurs assez impressionnant. Je pense à Michelle Phan, par exemple, une super maquilleuse, qui depuis 2006 fait découvrir l’étendue des techniques de maquillage à travers sa chaîne ! Aujourd’hui elles sont des milliers ! Nous avons d’ailleurs remarqué la différence à l'Academy depuis quelques années, au début nous formions des maquilleurs professionnels uniquement alors qu’aujourd’hui nous accueillons aussi beaucoup de "Beauty Addicts".

mF : Kim Kardashian, Lady Gaga... font partie de ces stars qui mettent en avant les makeup artists au quotidien. Y a-t-il une sorte de starification du métier ? Cela peut-il expliquer l'engouement des jeunes pour les écoles comme la Make Up For Ever Academy ?

Carole Rostaing : Ces personnalités ont construit leur image autour d’une identité visuelle forte où le maquillage joue un rôle central, ce qu’elles assument pleinement ; le maquilleur est la personne qui leur permet cela il est donc normal que ce métier soit à juste titre reconnu pour la transformation (légère ou pas) qu’il apporte. Aujourd’hui grâce aux réseaux sociaux, tout le monde peut devenir célèbre et le maquillage est un sujet qui fédère énormément de monde avec des audiences de plus en plus jeunes. Il parait donc normal que certains maquilleurs deviennent à leur tour des célébrités, surtout aux Etats-Unis ou au Moyen Orient où il y a une vraie culture du maquillage et où notre métier y est valorisé. Certains ont même tellement de succès qu’ils créent leur marque. Dany Sanz, la fondatrice de Make Up For Ever, est d’ailleurs une pionnière ! Tout ceci participe en effet à l’intérêt grandissant des jeunes pour le métier. Beaucoup pensent qu’ils peuvent se former en regardant des tutos et en prenant des cours de quelques heures par ci par là. Pourtant être maquilleur demande bien plus que ça… Passez nous voir à l’Academy, on vous expliquera !

Crédit : Facebook Make Up For Ever Academy