Le défilé Victoria's Secret officiellement annulé, voilà pourquoi c'est une bonne chose

par

Dans le contexte post #MeToo, le show Victoria's Secret n'aura pas su se réinventer et s'adapter aux nouvelles valeurs portées par l'époque. 

Le bruit courait depuis plusieurs mois mais c'est désormais officiel : il n'y aura plus de défilé Victoria's Secret. C'est via un communiqué que la marque de lingerie a annoncé la nouvelle le 21 novembre dernier : « Nous pensons qu'il est important de faire évoluer le message porté par Victoria's Secret » a déclaré Stuart B. Burgdoerfer, PDG de L Brands, société mère de l'enseigne américaine, indiquant que la marque communiquerait jusqu'à nouvel ordre dans un « autre registre qui n'aura rien de comparable avec le show », notamment via les réseaux sociaux.

Si la marque dominait le marché de la lingerie haute couture et assurait des défilés hyper attendus depuis 1995 - grâce à une esthétique très sexy, portée par les mannequins en vogue de l'époque -, celle-ci peine à tenir le cap, fragilisée par une époque dont les valeurs n'ont plus grand-chose à voir avec celles célébrées pendant des années. Outre les méthodes de fabrication plutôt douteuses, la marque est depuis quelques temps vivement critiquée pour son manque de diversité affiché dans les rangs des mannequins. Propos transphobes, grossophobes mais aussi sombres affaires d'harcèlements sexuels et de liens avec un trafic de mineurs, la griffe traîne de grosses casseroles. Et le public semble s'être totalement désolidarisé du glamour et de l'hypersexualisation qu'elle a longtemps incarnés.

Le départ de l'ancien chef marketing Ed Razek ou encore l'arrivée de models trans, racisés et plus size dans l'écurie des Anges n'auront pas réussi à redorer le blason de Victoria's Secret, dont les ventes sont en chute libre depuis plusieurs années. Lâchée par les clientes mais aussi par les mannequins du moment, des soeurs Hadid à Cara Delevigne en passant par Joan Smalls et Alek Wek, que l'on a toutes vues migrer vers Savage x Fenty, le show chapeauté par Rihanna, la marque s'est vue fermer plusieurs boutiques aux quatre coins du monde. Diversité, body positivisme et femmes affranchies, ce sont ces messages positifs et bienveillants que le public veut voir représenter.

Après #Metoo, le message envoyé par l'annulation du défilé Victoria's Secret sonne comme une victoire et pourrait bien marquer la fin d'une époque : celle qui objectivait le corps des femmes, en le soumettant à un type de canon de beauté, celui qui faisait fantasmer les hommes et une certaine industrie de la mode. En espérant que ceci serve de leçon à d'autres griffes et designers...

Source : Shoko - Crédit : Instagram @Josephine Skriver