Le fleabagging, ce comportement amoureux qui pourrait expliquer pourquoi tu es toujours célib'

par

Serais-tu une adepte du fleabagging ? 

Tu le vois bien, avec son air de petit con qu'il promène partout dans l'open space, la démarche désinvolte et l'oeil charmeur, tu le vois bien qu'il a tout du parfait connard qui t'en fera voir de toutes les couleurs. Mais attirée par on ne sait quelle force, tu plonges tête baissée, excitée à l'idée d'ignorer tes propres warnings. Tu ne le sais peut-être pas mais ce comportement amoureux suicidaire porte un nom : il s'agit du fleabagging.

Pour celles et ceux qui seraient passé·e·s à côté, cette dernière tendance love vient de la mini-série britannique génialissime Fleabag, créée par Phoebe Waller-Bridge. Celle-ci suit les aventures amoureuses et sexuelles chaotiques de son héroïne Fleabag donc, une trentenaire à l'humour incisif et à la personnalité décomplexée. Son truc ? Enchaîner les relations boiteuses, en s'entichant toujours des mauvaises personnes.

Fleabag
Le fleabagging, ce comportement amoureux qui asphyxie ta vie sentimentale

Présenté par le site de rencontres canadien Plenty of Fish comme l'une des expressions de dating à connaître en 2020 quand on est célibataire (cimer...), le fleabagging résume donc cette tendance qu'ont certaines personnes à ne sortir qu'avec des gens qui ne leur correspondent pas. Le pire, c'est qu'elles en ont conscience mais ceci est plus fort qu'elles : elles ne peuvent éviter de se lancer dans cette histoire qu'elles savent foireuse d'avance.

Selon le site de rencontres, ce phénomène concernerait davantage les femmes (63% contre 38% pour les hommes). Etre coutumier de ce triste comportement amoureux n'a d'ailleurs rien d'étonnant, comme le remarque Haley Quinn, coach et experte en drague dans les pages de Cosmopolitan UK.

Bouquins, séries, films, il suffit de jeter un oeil à la pop-culture pour se rendre compte que les histoires d'amour toxiques y sont systématiquement glamourisées : les vraies romances sont toujours les plus compliquées, comme s'il fallait qu'il y ait obstacles, douleurs et dramas pour qu'une relation ait de la valeur.

via GIPHY

Mais alors, comment savoir si on est victime de fleabagging ? Tout d'abord en matant la série, si cela n'est pas déjà fait. Si tu te reconnais dans les amours chelous de notre héroïne, c'est que tu partages sûrement quelques points communs avec elle. Ensuite, en te posant les bonnes questions : pourquoi est-ce que tu attires toujours les mauvaises personnes ? Pourquoi est-ce que tu fais taire cette petite voix qui te dit pourtant de te barrer très vite ? Pourquoi as-tu besoin de te frotter au danger et au chaos ?

Si tu veux te sortir de cette spirale infernale, il va falloir te responsabiliser. Cela ne veut pas dire blâmer tes choix, ni même te flageller. Mais simplement identifier le rôle auquel tu joues dans ces naufrages amoureux que tu répètes encore et encore. Oui, penser qu'il s'agit d'une simple malédiction et que ce sont en réalité les mauvaises personnes qui s'accrochent à toi ne t'aidera pas à « conjurer le mauvais sort ». Le mieux ? Définir le problème, l'enrayer et éviter à tout prix ces profils qui ne te font pas du bien.

Source : Shoko - Crédit : BBC, BBC