Le guide du clitoris, cet organe oublié du plaisir à ne plus jamais mettre de côté

par

Indices : je suis l'organe du plaisir chez la femme mais malheureusement peu d'hommes connaissent mon existence. 

 En 1559, c'est le chercheur italien Mateo Ronaldo Colombo qui, sans mauvais jeu de mot, a mené l'enquête sur la source du plaisir sexuel féminin. Suite à ses recherches, il a conclu que ce dernier provenait du clitoris. Mais, comme durant de longues années le plaisir des femmes était une thématique de second plan, le sujet n'a pas été plus creusé que ça. En 1998, la chercheuse australienne Helen O’Connell délivre pour la première fois l'anatomie exacte de cet organe. Pourtant, il reste encore de nombreux mystères autour de ce donneur de plaisir et nous allons tenter d'en soulever quelques uns. 

L'anatomie du clitoris 

Le clitoris est situé autour du vagin. Il mesure entre 9 et 10 centimètres. En son centre, on retrouve le gland. Un endroit où est stocké une quantité incroyable de corpuscules de Kraüse, des récepteurs sensoriels ayant pour but de capter la sensation de plaisir. Il y en a deux fois plus qu'à la surface du pénis des hommes. Lorsqu'il ressent l'excitation, il se gorge de sang et peut doubler sa taille. 

Il est à la base de tous les orgasmes 

Longtemps un débat a animé toutes les discussions sexe des femmes : tu es clitoridienne ou vaginale ? Ce débat est biaisé car la science a prouvé que tous les orgasmes provenaient du clitoris. Ce dernier chevauche le vagin. Donc lorsque l'on a un orgasme avec pénétration, c'est que le point de rencontre entre le vagin et le clitoris a été atteint. Selon les filles, la stimulation interne ou externe (masturbation ou cunnilingus) de leur clitoris procure plus ou moins de sensations. Une récente étude publiée dans le Journal of Sex and Marital Thérapy, moins d'une femme sur 5 atteint un orgasme avec une simple pénétration. 

Un organe qui a longtemps gêné

Pendant de nombreuses années on a considéré que la femme ne devait faire l'amour que pour procréer. La notion de plaisir ne rentrait pas en compte, pire, elle gênait. C'est la raison pour laquelle de nombreuses jeunes filles ont été (et sont encore) victimes d'excision. Une pratique barbare qui a pour vocation d'amputer le clitoris afin d'empêcher les femmes de ressentir du plaisir pendant l'acte. Comme cela elles s'accouplent seulement par devoir d'enfanter. Idiot, car la science a récemment démontré que lorsqu'on ressentait l'orgasme, on avait plus de chance de tomber enceinte. 

Maintenant que vous êtes riche de tout ce savoir, à vous les orgasmes à répétition. 

Source : shoko.fr - Crédit : Unsplash,Sharon McCutcheon, instagram gang du clito