Le mode d'emploi pour rendre vos parties de jambes en l'air plus bestiales

par

Il est temps de revenir à l’état sauvage.

Parfois, le petit missionnaire tranquillou billou, ça ne suffit plus. On a envie d’un truc plus sauvage, plus intense, plus mouvementé. Le genre de parties de jambes en l’air dont on se souvient longtemps. Soit parce que c’était vraiment orgasmique, soit parce qu’on a encore la trace des griffures sur le dos ou de la fessée sur les fesses. Du sexe à la Game of Thrones un peu, quoi. Mais d’un autre côté, ça n’est pas toujours facile d’oser ce genre de choses. Alors il faut y aller étapes par étapes. Et on est donc là pour vous aider à les passer, parce qu’on sait que sous ce petit air d’ange que vous avez, se cachent des filles déchaînées qui ne demandent que des parties de jambes en l’air plus endiablées.

Tentez les jeux de rôles

Il y en a qui peuvent se révéler complètement différentes au lit et dans la vie, alors que pour d’autres, c’est plus compliqué. Naturellement gentilles et généreuses, elles peuvent avoir du mal à basculer dans le côté bestial sous la couette. Si tel est votre cas, alors on vous conseille de vous lancer dans un jeu de rôle. Dans la peau d’une autre, il peut être plus facile de se lâcher. Le mieux reste encore un jeu qui implique un dominant et un dominé, comme le professeur et l’étudiant(e), le/la boss et le/la secrétaire. Ou, plus dans l'air du temps, la Wonder Woman badass et le gentil Steve Trevor !

Pratiquez l'art du dirty talk

On vous le disait dans notre article sur les idées de préliminaires, il n'y a rien de mieux pour se chauffer que de se susurrer des petits mots cochons au creux de l'oreille. Et ça marche aussi pendant l'acte. Pour donner à votre partenaire l'envie de vous faire l'amour encore plus sauvagement, ou donner un ton plus autoritaire à vos parties de jambes en l'air, tentez l'art du dirty talk. Comment ? En lui détaillant de A à Z tout ce que vous avez envie de lui faire, ou en vous amusant à lui donner des ordres. Quoi de plus excitant qu'un "Descend entre mes jambes et occupe-toi de mon clitoris", ordonné avec fermeté ? 

N'ayez pas peur de réveiller vos voisins

Faire l’amour sauvagement, c’est pousser des grognements et des cris bestiaux. C’est claquer des portes, casser de la vaisselle, cogner contre des meubles, faire grincer le lit à fond et le faire taper contre le mur. Bon peut-être pas autant, mais vous avez compris le principe. Alors si vous avez peur de réveiller vos voisins, ça va être compliqué. Sinon, faites ça en pleine journée, mais bon, on vous le dit comme ça, ils risquent quand même de vous entendre.

Libérez la lionne sauvage qui est en vous

Ce qui veut dire, en version humaine : agrippez-le fermement, plaquez-le contre un mur, embrassez-le langoureusement, mordez-lui les lèvres au passage, puis n'importe quelle partie de son corps et griffez-le dans le dos. Le tout, en ayant sa touffe de cheveux (s'il en a, bien évidemment) bien attrapée entre vos doigts. Bref, sortez la bête qui est en vous. Parce qu'après tout, on est aussi des mammifères.

Osez la fessée

Si ça peut en rebuter certaines, c'est parce qu'elles n'ont pas encore testé ! Non, plus sérieusement, chacun ses goûts, mais si vous n'avez pas encore essayé, vous ne pouvez pas savoir si ça vous plaît ou non, n'est-ce pas ? Alors osez. Car il n'y a rien de mieux que la fessée pour rendre d'un coup vos parties de jambes en l'air plus bestiales.

Mais le plus important de tous les conseils : surtout, ne vous lancez pas dedans si vous n'êtes pas dans le mood, car vous n'apprécierez pas autant. Et pour celles qui sont dedans, on vous souhaite un bon voyage au septième ciel ! 

Crédit : EW