Le motif pied de poule, retour sur l'histoire d'un classique

par
Le motif pied de poule, l'histoire d'un classique. Revisité par Chanel

Alors que les tendances de la rentrée 2013 commencent à être connues, on revient sur l'un des motifs classiques de la mode, le pied de poule dont voici l'histoire

Certains motifs sont mythiques comme le tartan ou les rayures de marinière, mais celui dont on s'apprête à vous parler à traverser les générations avec une aisance remarquable. Nous parlons évidemment du motif pied de poule que nos grand-mères ont sans doute toutes porté. Un motif intemporel qui a rapidement été associé au chic grâce à sa mise en avant dans les collections des plus grandes maisons de couture. Un motif qui ne se démode pas car son empreinte s'est peu à peu propagée sur les tissus du monde entier. Copié, réinterprété et même modernisé, le pied de poule fut longtemps boudé par les modeuses qui voyaient en lui un motif dépassé et presque ringard. Mais comment ce classique des maisons de couture comme Dior, Chanel ou Sonia Rykiel a pu revenir sur le devant de la scène avec tant d'aplomb ? Une question que l'on aurait aimé poser à celle qui l'a fait connaître dans le monde de la mode : Coco Chanel, dont 5 portraits peints par Marion Pike seront bientôt exposés. Nous vous proposons donc de connaître les évolutions du motif pied de poule dont nous n'avons pas fini d'entendre parler.

Né en Écosse, le pied de poule n'est pas à proprement parlé un motif comme les autres. Il résulte d'une manière de tisser qui une fois finalisé nous donne une empreinte ressemblant à un pied de poule. Tissé blanc sur noir, ce motif a longtemps été considéré par la mode comme la marque du luxe et du chic de par son côté graphique qui faisait de chaque pièce une oeuvre. Le contraste entre les mailles tissées permet de dégager une illusion visuelle de 3D qui crée un rythme et finalement une tenue du vêtement qu'il pare. Originellement appelé houndstooth en anglais, le pied de poule n'est pas à confondre avec le pied de coq. Le principe de tissage est le même cependant, le pied de poule est légèrement plus petit et crée donc un motif plus saturé. Très en vogue dans les années 1950 grâce à l'intervention de Coco Chanel c'est finalement Audrey Hepburn qui le démocratise vraiment au point de le voir partout la décennie suivante. Réinterprété par Coco Chanel, le pied de poule s'est invité sur les tailleurs de la maison de couture au même titre que le tweed. Des classiques parmi les classiques.

Malgré son succès, le pied de poule a été boudé quelques temps par les générations qui tendaient à un certain minimalisme ou une mode plus réactionnaire, car soulignons que le motif pied de poule est associé au glamour, au chic mais également à la bourgeoisie de façon historique. Il fut repris par l'enfant terrible de la mode anglaise Alexander McQueen puis Yves Saint Laurent avant de revenir sur le devant de la scène à la rentrée avec des maisons comme Gucci qui le prône pour l'automne-hiver 2013-2014. Devenu tantôt rock, tantôt preppy, le motif pied de poule est de nouveau un incontournable de nos dressings pour son tissage original mais également sa structure graphique très en vogue depuis plusieurs saisons. Revisité grâce à des coupes plus ajustées ou expérimenté en all over, le motif pied de poule est d'ors et déjà annoncé comme l'une des grandes tendances de la rentrée mode 2013. Classique, intemporel et glamour, le motif pied de poule pourrait bien devenir le motif phare de toutes les modeuses cette année.

Le motif pied de poule, retour sur l'histoire d'un classique - photo
Le motif pied de poule, retour sur l'histoire d'un classique - photo
Le motif pied de poule, retour sur l'histoire d'un classique - photo
Le motif pied de poule, retour sur l'histoire d'un classique - photo
Le motif pied de poule, retour sur l'histoire d'un classique - photo
Source : fashiongonerogue.com/ - Crédit : fashiongonerogue, Vittorio Zunino Celotto / Getty Images, X, pixel formula