Prendre sa retraite à 40 ans et passer le reste de sa vie à la kiffer c'est le choix que font de plus en plus de jeunes

par

Nous venons à peine de commencer à travailler qu'il nous tarde déjà de prendre notre retraite.

Généralement, dans nos sociétés, le travail est vendu comme un impératif. Il serait la colonne vertébrale de notre vie, celui autour de quoi tout s'articule. Pourtant, à l'instar des idéaux hippies, de plus en plus de millennials américains et britanniques refusent cette vision de l'existence. Ils sont prêts à accepter les horaires, les contraintes, les ordres, les cadres figés et la pression, mais seulement pour un temps limité. Leur Graal n'est pas l'obtention d'une promotion, mais bien de réussir à poser leur démission avant 40 ans. Ces jeunes font parti du mouvement FIRE (Financial Independence, Retire Early) traduit par "Indépendance financière, retraite avancée". Le seul profit qui les motive, c'est celui qui leur permettra de profiter de la vie. 

epanouissement personnel,route,fille,voyage,aventure

Mais alors comment devenir un retraité trentenaire si on n'a pas la chance d'être rentier ? Il suffit d'économiser. L'objectif est de réussir à mettre de côté environ 50% de son salaire, tout au long de sa vie professionnelle, afin de pouvoir atteindre un montant équivalent à 25 fois ses dépenses annuelles. Pendant une dizaine d'années, on se sert la ceinture, pour finir par passer le reste de sa vie en bikini. De nombreux youtubeurs expliquent, à travers des tuto, comment ils ont réussi à épargner au maximum. Chaque pièce sauvée permet d'anticiper le départ à la retraite. En France, ce mouvement se développe de plus en plus et on appelle ces personnes qui ont décidé de profiter de la vie avant la vieillesse les "frugalistes". La plupart d'entre eux ont suivi un cursus scolaire prestigieux, ce qui leur a permis de vite bien gagner leur vie. Ils se sont tués à la tâche afin de pouvoir s'émanciper le plus rapidement de la nécessité de travailler.

Quand on voit notre programme de la semaine, composé de réunions, de présentations et d'obligations on se dit que nous aussi, la seule pression que l'on aimerait avoir, c'est celle que l'on nous apporte à boire, bien fraiche au bord d'une piscine. 

Source : shoko.fr - Crédit : unsplash averie woodard, unsplash David Calderón