Le podcast On Hair fait parler les cheveux des meufs et nous apprend à les aimer

par

Et ta tignasse en a des choses à dire. 

Qu'on les aime, qu'on les déteste, qu'on les chouchoute, qu'on les malmène, on entretient toutes un rapport particulier avec nos cheveux et c'est cette relation qu'explore Linda Chibani dans On Hair, le podcast qui fait parler les cheveux. Comme beaucoup de petites filles, Linda n'avait pas les cheveux qu'elle voulait. Alors qu'elle les rêvait blonds et lisses, sa chevelure était ondulée et châtain. Une nature qu'elle a décidé de contrarier en les brushant, comme le faisaient également toutes les femmes autour d'elle, surtout pour les grandes occasions.

Très vite, Linda a associé le lisse au « beau » et le bouclé au « banal », comme elle l'explique à la rédaction de Cheek Magazine. Des années plus tard, alors en pleine réflexion autour de sa propre nature capillaire, de son impact sur sa construction identitaire mais aussi des diktats de la beauté imposés par la société auxquels elle se heurte, elle participe au Curl Talk Project de Johanna Yaovi, projet photographique qui met à l'honneur le mouvement nappy.

L'intérêt de Linda pour les cheveux des femmes - et tout ce qu'ils ont à dire - finit par s'accroître, à tel point qu'elle lance début 2019 On Hair, un podcast qui fait intervenir plusieurs femmes aux profils capillaires très différents.

Et en 11 épisodes, le podcast a déjà balayé un tas de sujets. Parce qu'il ne s'agit pas seulement d'histoires de veuchs, il est surtout question d'histoires de meufs, de meufs qui ont chacune un passif avec leur chevelure. Traumas liés à l'enfance, angoisses liées à la société, quête de perfection, désir d'inclusion, besoin de s'affirmer, de s'affranchir des diktats de beauté, de se réapproprier son histoire, sa culture, son identité, qu'ils soient lisses, crépus, rasés, frisés, colorés, carrés, gris, tombants, nos cheveux en disent bien plus sur nous que nous ne pouvons l'imaginer.

Si la grande majorité des intervenants est féminine, l'émission a également reçu Yassin Alami, le cofondateur du mouvement Hrach is beautiful, destiné à revaloriser les cheveux naturels des maghrébins. Preuve que les cheveux ne concernent pas que les femmes et qu'elles ne sont pas les seules à souffrir des normes de beauté. Sur la plage, dans ton lit ou en train de te coiffer dans ta salle de bain, on te recommande chaudement d'écouter ce podcast, à retrouver sur toutes les plateformes de podcasts.

Source : Shoko - Crédit : Instagram @LINDA X ONHAIR