Le retour du string apparent, bonne ou mauvaise idée ?

par

Il ne faut pas trop tirer sur la ficelle. 

On le sait, la mode c'est ce qui se démode. D'une année sur l'autre, on se met à apprécier des tendances que l'on moquait quelques mois auparavant. Cet été, on va pouvoir se mettre en short de cycliste avec des sandales de randonneurs (vous savez celle avec un scratch en haut et un plus bas) et des bijoux coquillage sans avoir l'air ridicule (au contraire, on sera au sommet de la hype). Mais il y a des retours auxquels on ne s'attendait pas du tout. Celui-ci nous vient tout droit des bas-fonds des années 2 000. Autant on était ok pour le fluo, le tie and dye, les baggys, les barrettes, mais le retour du string ficelle apparent, franchement on n'était pas prête. Pourtant, ce dernier a été vu sur les catwalks lors de la dernière fashion week. Dans le défilé printemps/été 2020 de la marque Heron Preston, il était porté visible, dépassant du pantalon.

Si depuis quelques années on mise plutôt sur le combo pantalon taille haute/ tanga dentelle, il se pourrait bien que la mode nous fasse remonter au temps de notre adolescence. Même si cela n'était pas forcément assumé, on a toute au moins une fois laissé consciemment dépasser notre string ficelle de notre pantalon taille basse. A cette époque, les Britney Spears, Christina Aguilera et autres fille dans le vent arboraient fièrement leurs sous-vêtements par dessus leurs vêtements. En même temps, nos pantalons étaient tellement taille basse que c'était ça ou l'option sourire du plombier (raie des fesses apparentes) et à un âge où nos hormones commencent à rentrer en ébullition, le choix était vite fait. Même si cela pouvait faire son petit effet (surtout face à des ado obsédés), il faut avouer que niveau élégance on a connu mieux.

A une époque où (enfin) on nous pousse à nous assumer, nous n'allons pas jouer les donneuses de leçon en disant qu'il faut bannir le retour du string apparent. Cependant, on peut tout de même conseiller et il est vrai que le fait de suggérer est souvent plus sexy. Explication : un petit tanga en dentelle recouvrant un peu les fesses que l'on découvre est plus poétique qu'une simple ficelle qui nous strie les fesses et que l'on monte jusqu'au hanche pour qu'elle sorte de notre pantalon (en plus niveau confort c'est un peu l'enfer).

Lors du festival de Cannes, on a beaucoup parlé de la tenue (très transparente) de Zahia qui faisait la part belle à ses sous-vêtements. On se souvient aussi de Kendall Jenner au MET Gala 2017 et de son string argent apparent. Même si l'on sent que cette tendance tente de revenir depuis quelques années sur les fesses des stars et sur les podiums (Versace automne/hiver 2018 et Philipp Plein printemps/été 2019), on a du mal à s'imaginer personnellement s'y remettre.

Mais attention, dans la mode, il ne faut jamais dire jamais !

Source : shoko.Fr - Crédit : Unsplash @Lauren Richmond