Le Sens du Poil, le compte Insta qui casse les codes et affiche la pilosité féminine au grand jour

par

Des poils, assumés et revendiqués, par des femmes qui ont en assez de subir les diktats de beauté. 

La guerre des poils est loin d'être finie. Si depuis quelques années, la colère contre les diktats de beauté infligés aux femmes finit par gronder (plus fort), le combat n'est pas encore gagné. Pourtant, elles sont plusieurs à ne plus répondre aux injections à la "féminité" érigée par la société : des jambes lisses et soyeuses, des aisselles impeccables, un pubis aussi imberbe que celui d'un enfant de 8 ans. Qu'importe les méthodes (souvent douloureuses) auxquelles il faut avoir recours pour honorer l'image de la femme respectée et respectable qu'un corps sans poil laisse supposer. Ni même les sommes exorbitantes que nous sommes prêtes à débourser pour venir à bout de ces maudits poils ou du danger que l'on encourt en arrachant ces poils qui nous sont pourtant très utiles.

C'est toutes ces contractions que cinq jeunes femmes belges ont voulu montrer en lançant leur compte Instagram Le Sens du Poil. Dédié à la pilosité féminine, il met à l'honneur des femmes poilues qui ont décidé d'assumer leur corps tel qu'il était et même d'en être fières. Accompagnées de photos où elles se dévoilent sans complexe, poils aux jambes, aux aisselles, au ventre, elles expliquent la relation compliquée qu'elles ont entretenu longtemps avec leur pilosité, des diktats de beauté auxquels elles se sont d'abord soumises, les réflexions de leur entourage mais aussi de leurs partenaires sexuels, puis enfin du déclic, comment elles sont parvenues à se libérer de toute cette pression autour de leur propre corps. Des témoignages qui font clairement du bien !

"Je ne veux plus qu’on me culpabilise de les laisser tels quels sur mon corps, qu’on me pousse à les enlever. Ils font partie de moi, me protègent et me caractérisent. Je suis restée 4 ans avec un mec très chouette mais qui ne supportait pas que je ne sois pas épilée impeccablement. Du coup, je m’épilais en grande partie pour lui faire plaisir, parce que je savais qu’à ses yeux, j’étais plus belle, plus désirable, plus sexy avec une peau lisse." est l'un des témoignages que l'on peut par exemple lire sur ce compte Instagram. Certaines femmes évoquent également la puissance du selflove et du body positivisme : "Pourquoi me plier à un standard de beauté ? Pourquoi succomber à une pression sociétale qui n’idéalise qu’un seul type de beauté ? Ce sont toutes ces questions qui m’ont finalement permis de faire un choix : le choix d’être moi, le choix de faire ce que je veux de mon corps, de mes poils. À vrai dire, je ne me suis jamais sentie aussi bien depuis que le regard des autres ne m’affecte plus." affirme une des jeunes femmes interrogées.

Bref, un compte Instagram au poil qui fait du bien dans une période où le corps de la femme, son image et ses décisions n'ont jamais été aussi remis en question.

Source : Shoko - Crédit : Instagram @Le Sens du Poil