Le trench-coat, histoire d'un vêtement masculin devenu un "it" féminin

par
Lors des défilés, les trench-coats sont au top !

On aime toutes emprunter aux hommes leurs vêtements emblématiques mais quand ceux-là deviennent des «it» féminins, c'est le comble. Pour vous, on revient sur l'histoire du trench-coat, le vêtement chic et unisexe par excellence...

Certaines pièces de notre dressing possèdent une histoire souvent surprenante comme c'est le cas pour le trench-coat. Né durant la Première Guerre Mondiale, ce manteau d'officiers est devenu en quelques décennies un incontournable de la mode. Créé en 1914 par Thomas Burberry, suite à une commande de l'armée, le trench-coat est un manteau en toile imperméable qui servait à protéger les officiers des intempéries. Son nom traduit littéralement par «manteau de tranchée», s'est raccourci au fil du temps pour devenir le trench. Vêtement emblématique,au même titre que le perfecto, le trench était exclusivement réservé aux hommes avant que les femmes ne se l'approprient pour en faire leur manteau de prédilection. Léger, résistant et élégant, le trench est une version améliorée du manteau d'officier britannique, réalisé 13 ans plus tôt par Burberry, pour la War Office. Plus sophistiqué, le trench possède des épaulettes, où l'on accrochait des galons, et des anneaux en métal sur les pattes de serrage aux poignets. Souvent beige, ocre, kaki ou noir, le trench est reconnaissable par ses 10 boutons croisés et sa coupe évasée qui descend jusqu'aux mollets.

Sa matière souple est également une invention de Thomas Burberry qui, pour trouver une alternative au caoutchouc utilisé comme matière imperméabilisante, crée en 1879 la gabardine, une toile de coton aux fils serrés. Le trench est donc le résultat de recherches innovantes sur le tissu qui vont révolutionner le monde de la mode. Désormais fabriqué à partir de coton, de cuir ou encore en microfibres, le trench conserve malgré tout son prestige via la maison Burberry, qui en a fait son must et le réinvente chaque saison. Apprécié et popularisé par les soldats dans la vie civile, le trench a subi une évolution fulgurante devenant à la fois un vêtement pratique mais chic. Passant toutes les frontières c'est à travers les productions hollywoodiennes qu'il est mis en avant en devenant le manteau officiel des détectives, porté notamment par Humphrey Bogart dans les années 40. Les acteurs de cette époque étant de véritables faiseurs de tendances et il n'a pas fallu longtemps avant que les actrices les plus connues s'emparent du trench pour en faire leur nouvelle pièce fétiche. A la manière du jean, des femmes comme Greta Garbo, Marlene Dietrich ou Lauren Bacall s'amusent à se l'approprier, le transformant en un vêtement unisexe et d'une grande classe.

Propulsé par le monde cinématographique, le trench s'invite dans les vestiaires des civils dès les années 1960 juste avant qu'Yves Saint Laurent n'en fasse une pièce phare de ses défilés de prêt-à-porter. Ultra féminin et ceinturé, de façon à marquer la taille, le trench est un plus qu'un manteau utilitaire, il devient un vêtement iconique porté par toute les femmes chics. Il se porte avec des robes où les jambes nues des femmes apparaissent, dépassant ainsi sa fonction pratique. Le trench prend de la couleur, il se modernise et ses matières sont de plus en plus inventives. Il se décline en cuir à l'aube des années 1980 où il est associé au mouvement punk puis au mouvement "indus" jusqu'aux années 1990. Extrêmement long, rigide et presqu'informe, le trench subit sa première grande évolution sociétale et formelle. Repris par les plus grandes marques, il revient hanter les collections hommes et femmes à travers des maisons prestigieuses comme Dior, Balenciaga ou encore Paul Smith. Manteau associé à la demi-saison, le trench se porte alors les jours de pluies et devient aussi confortable que travaillé.

Plaisant de plus en plus à la gente féminine, son style boyish est sujet à des modifications comme le raccourcissement ou la pose d'imprimés. Le monde de la mode se l'approprie et le transforme au gré des saisons faisant de lui un terrain d'expérimentations. Les créateurs les plus audacieux en font leur pièce forte en défilé comme Jean-Paul Gaultier qui le rend gaufré, Burberry qui le décline en dentelle et en version métallisé, lors de son défilé évènement pour le printemps-été 2013, ou encore Sonia Rykiel qui le rend sexy à travers une version transparente. Idéal pour le passage de l'hiver au printemps, le trench se porte décalé voire en plastique, matière tendance du printemps 2013. Sa connotation militaire reste cependant dans les formes actuelles avec la maison Kenzo ou Burberry, qui présente à chaque saison une version authentique. Classique, intemporel et pourtant audacieux, le trench-coat est le manteau masculin le plus porté par les femmes. Une pièce révolutionnaire et historique qui gardera à jamais sa british touch ...

Le trench-coat, histoire d'un vêtement masculin devenu un "it" féminin - photo
Le trench-coat, histoire d'un vêtement masculin devenu un "it" féminin - photo
Le trench-coat, histoire d'un vêtement masculin devenu un "it" féminin - photo
Le trench-coat, histoire d'un vêtement masculin devenu un "it" féminin - photo
Le trench-coat, histoire d'un vêtement masculin devenu un "it" féminin - photo
Source : burberry.com/purple.fr - Crédit : Burberry, Jean Paul Gaultier, sonia rykiel , inconnu, Valentino