S'inscrire
tracking
Sexo

Le viagra féminin est arrivé... bonne nouvelle ?

Publié par
Eva Y.
, le .
No thumbnail

Dix-sept ans après la commercialisation de la petite pilule bleue, le Viagra féminin débarque, sous le nom d'Addyi. Seulement, ce booster de désir a reçu un accueil plus que mitigé... et pour cause ! 

Il y a celles qui crient "Enfin", d'autres qui évoquent une victoire pour l'égalité des sexes et puis d'autres qui grincent un peu des dents. Oui, la récente commercialisation outre-Atlantique de l'Addyi, le "Viagra féminin", ne fait pas l'unanimité. Il faut dire que la petite pilule rose a du faire un peu de forcing pour débarquer sur le marché. Après deux refus en 2010 et 2013, La Food and Drugs Administration (FDA), agence de santé américaine, vient tout juste d'autoriser la commercialisation de la flibansérine, soit du cacheton censé booster le désir féminin. Mais l'effet est-il aussi performant que la version masculine ? On te dit tout ce que tu dois savoir sur ce Viagra qui fait polémique ! 

Des résultats pas si concluants que ça 

Tandis que le laboratoire Sprout Pharmaceuticals, la société du fabricant de la pilule rose, assure que l'Addyi stimule un "désir sexuel hypoactif", une étude menée sur un peu plus de 1000 femmes a indiqué que sous le médicament, elles avaient 4,4 expériences sexuelles satisfaisantes en un mois en moyenne, contre 3,7 sous placebo. Soit un gain de 0,7. Pas hyper probant, donc ! De plus, plus d'un tiers ont indiqué avoir eu des effets secondaires, comme des nausées, des vertiges ou encore des somnolences.

Une pilule qui agit sur le cerveau, non les parties génitales

Alors que le Viagra est composé de sildénafil, un principe actif qui agit sur l'influx sanguin du pénis, la flibansérine "dope" le cerveau, en augmentant sa concentration en sérotinine, neurotransmetteur qui agit sur l'anxiété et le stress. En d'autres termes, si la pilule bleue vient booster les performances sexuelles de messieurs en "s'attaquant" directement aux parties génitales - leur permettant d'assurer des rapports longs et endurants -, la pilule rose vient "soigner" le désir hypoactif de la femme. Une fois encore, le sexe vu pour et par les hommes n'a rien à voir avec le plaisir féminin. Quand l'un se veut physique et performant, l'autre se veut plus psychologique et réflexif. Hum, bien, bien bien...

Les femmes ont-elles besoin de plus de désir dans leur vie déjà bien remplie ?

Si le Viagra est généralement pris de manière ponctuelle, pour venir palier à des problèmes d'érection, la prise de l'Addyi est beaucoup plus contraignante. C'est chaque soir que la patiente doit prendre le cacheton pour un effet sous quatre à huit semaines. Pas hyper pratique. De plus, la commercialisation de cette pilule rose - qui intervient presque vingt ans après la vente de son pendant masculin - soulève un problème de taille : en venant "réguler" la libido féminine, celle-ci sous-tend que les femmes peuvent désormais normaliser leur désir, le performer, le "masculiniser" en quelque sorte. Mais avec des journées bien remplies, où la quête de la perfection et du résultat est omniprésente, les femmes ont-elles vraiment besoin de plus ? D'être encore plus stimulées ? D'un désir encore plus sollicité ? La question se pose.

Crédit : Giphy

Pour le moment, aucune commercialisation du Viagra féminin n'est prévue en Europe.

À lire aussi
Ces lieux insolites pour faire l'amour qui se transforment en vrai cauchemar
À lire aussi
Ces choses que vous ne devriez pas faire quand vous vous masturbez
À lire aussi
Et si on s'offrait VRAIMENT du plaisir à Noël avec ces cadeaux sexy ?
À lire aussi
Si tu veux pimenter ton couple, on a trouvé l'appli parfaite pour ça !
À lire aussi
Quel jouet érotique te ferait le plus vibrer en fonction de ton signe astro ?
À lire aussi
Pourquoi on a envie de recoucher avec son ex ?
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Le viagra féminin est arrivé... bonne nouvelle ?
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible