S'inscrire
tracking
Hygiène menstruelle

Les douleurs de règles peuvent faire aussi mal qu'une crise cardiaque et personne ne fait rien

Publié par
Eva Yoro
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les douleurs de règles peuvent faire aussi mal qu'une crise cardiaque et personne ne fait rien

Des douleurs encore trop peu prises au sérieux.

Certaines ont des flux importants, d'autres non. Certaines ont des règles qui durent 3 petits jours, d'autres peuvent les avoir pendant plus d'une semaine. Et bien sûr, certaines sont légèrement dérangées par la douleur, tandis que d'autres souffrent le martyr. Non, nous ne sommes pas toutes égales face aux règles. Le problème ? Les douleurs variant d'une femme à une autre (et étant plus globalement un problème de femmes), elles sont rarement prises au sérieux.

Et pourtant, les règles douloureuses peuvent être très handicapantes au quotidien. Selon l'American Academy of Family Physicians, une femme sur cinq souffrirait de dysménorrhée, le terme clinique pour les désigner. Douleurs intenses au niveau du bas-ventre, du bas du dos et des jambes, violents maux de tête, nausées voire fièvre, les sensations ressenties sont « presque aussi fortes qu'une crise cardiaque », comme le rapportait John Guillebaud, professeur de santé reproductive à l'University College de Londres, dans un entretien au magazine Quartz en 2016.

Une étude datant de 2019 révélait que les douleurs sont si atroces que 14% des femmes sont dans l'incapacité d'aller à l'école ou au travail, tandis que 80% se rendent au boulot, sans pour autant être productives. Il n'y a d'ailleurs pas que les femmes souffrant de dysménorrhée qui ressentent ces vives douleurs, celles atteintes d'endométriose sont également concernées. Mais dans les deux cas, peu de solutions sont proposées aux femmes pour atténuer la douleur.

Rarement prises au sérieux par les médecins (qui restent peu nombreux à identifier les symptômes de ces maladies, bien que ces dernières années, le débat ait légèrement avancé), elles ne disposent d'aucun traitement adapté, si ce n'est de s'orienter vers des moyens de contraception hormonaux (la pilule ou le stérilet), qui permettent de réduire le flux ou le stopper, dans le cas d'une prise de pilule en continu.

Mais le plus souvent, ce sont de vulgaires antidouleurs qui leur sont proposés pour les soulager... quand leur calvaire est reconnu. Une étude publiée en 2008 expliquait que le mal ressenti par les femmes était généralement beaucoup moins susceptible d'être traité comme une urgence que celui rapporté par les hommes et qu'elles attendaient en moyenne plus longtemps avant de recevoir un traitement puissant. Pourquoi ? Selon le médecin Esther Chan, les médecins ne jugeraient pas cette douleur « supposée être gynécologique » comme apte à être calmée avec des analgésiques ou des anti-inflammatoires.

« Je vois ça chez les médecins des deux sexes, déclarait le Professeur Guillebaud. Les hommes ne connaissent pas ce problème et ils sous-estiment sa gravité. Et certaines femmes médecins n'ont pas beaucoup d'empathie parce qu'elles-mêmes ne souffrent pas trop et pensent que certaines patientes exagèrent. Elles se disent simplement : 'Si je peux vivre avec, alors ma patiente peut aussi vivre avec !' ».

Quand prendra-t-on enfin la souffrance des femmes au sérieux et quand arrêterons-nous de considérer que celle-ci est inhérente à notre sexe ?

À lire aussi
Exit liquide bleu, cette pub américaine montre du vrai sang de règles et ça fait du bien
À lire aussi
T'as tes règles pendant la Saint Val' ? Voilà pourquoi tu devrais littéralement t'en foutre
À lire aussi
Alléluia, l'Etat va enfin distribuer des protections hygiéniques gratuites aux femmes précaires
À lire aussi
Voilà la petite fortune que coûtent nos règles au cours de notre vie, cimer
À lire aussi
Voilà pourquoi il ne faut absolument pas utiliser de tampons en crochet, l'alternative pourtant écolo
À lire aussi
Elle retranscrit l'enfer de l'endométriose avec un maquillage à couper le souffle
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Les douleurs de règles peuvent faire aussi mal qu'une crise cardiaque et personne ne fait rien
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible