Les fashion hunters présentent Christelle dit Christensen, les bijoux aux mille nuances

par

Farandoles de pompons colorés et lignes raffinées sont au programme des Fashion Hunters cette semaine. Rencontre avec l'univers radieux des bijoux de Christelle dit Christensen en interview

Les bijoux de Christelle dit Christensen nous ont tout de suite tapés dans l’œil. Comme des notes de musiques joviales pendues à nos cous, nos oreilles, ils irradient de fraicheur et de soleil. Derrière ces pièces délicates, se cache Christelle, une créatrice au parcours singulier, comme Blondifox. Après des études d'arts appliqués et d'architecture, Christelle entame une carrière de graphiste. Désirant élargir ses horizons créatifs, le jeune femme s'essaye à d'autres formes d'expressions. De se différentes initiations, à la céramique, la maroquinerie ou encore la papeterie, c'est les bijoux qui la séduiront finalement. Ses premières pièces amateurs rencontrent rapidement le succès ce qui la pousse, pour notre plus grand bonheur, à s'y consacrer pleinement. C'était en 2007 et depuis, la créatrice n'a toujours pas épuisé sa palette de couleurs, base de son inspiration. Influencée tant par ses premières amours que par des images qu'elle rencontre, Christelle construit des collections de bijoux radieux.

Du temps, il lui en fallait. Depuis quelques saisons, Christelle dit Christensen s'est focalisée sur les fils de coton colorés montés à la manière de pompons, devenus son objet de prédilection et sa marque de fabrique. Ils ornent ses bijoux, les habillent totalement ou les ponctuent simplement. Chacun d'eux est réalisé à la main par ses soins, dans son atelier parisien. La particularité de ces petits ornement délicats, c'est leurs couleurs. Des camaïeux chaleureux aux assortiments surprenants, Christelle fait jouer les nuances entre elles comme un chef d'orchestre dirigeant une symphonie. Résultat, on en veut, encore et toujours, on aimerait posséder toutes les nuances pour les arborer chaque jour. Agencés sur des structures plaquées or fines et aériennes, ces minuscules pompons délicats dansent et nous hypnotisent. Mais les bijoux plus sobres, simplement décorés de rubans ou en métal doré ne dissonent pas, on les imagine volontiers portés avec les pièces épurées de Harpe. Avec ses compositions aussi ordonnées que fantaisistes, Christelle dit Christensen a de quoi fasciner. Nous avons posé quelques questions à la créatrice pour en découvrir plus sur son univers.

Les fashion hunters présentent Christelle dit Christensen, les bijoux aux mille nuances - photo
Les fashion hunters présentent Christelle dit Christensen, les bijoux aux mille nuances - photo
Les fashion hunters présentent Christelle dit Christensen, les bijoux aux mille nuances - photo

Quelles sont vos inspirations ?

Ma formation d’architecte et de graphiste m’influence forcément, mais le processus de conception d’une nouvelle collection passe toujours par le choix des coloris. Chaque saison je commence par définir les couleurs fortes que je souhaite travailler, je suis très influencée par l’image : la photographie de mode, d’architecture ou de déco. Souvent en parcourant les magazines je tombe sur une photo peut importe le sujet, mais c’est comme une évidence, sa composition, son ambiance colorée me plait et je me dis « voilà, c’est celle-là ! » Elle devient alors le point de départ de la future collection et je pars alors chez mes fournisseurs avec la photographie en quête des bons rubans et fils de coton.

Vous relatez presque depuis le début vos procédés de fabrication sur votre blog, une communication essentielle pour vous ?

J’ai le sentiment que mon travail ne se limite pas à la vente d’un produit fini. Le processus de fabrication des bijoux, le choix des couleurs, « la vie de l’atelier », les prototypes en cours font partie du quotidien de la marque. Le blog, Instagram ou Facebook sont de belles vitrines pour partager tout cet univers.

Qu'est-ce qui vous plait dans le dialogue du tissu avec le métal ?

J’ai toujours été sensible au contraste entre les différents matériaux, à leur mixité. Que se soit en architecture ou en design : un béton brut juxtaposé à un bois verni, un métal poli associé à un verre sablé, je peux réellement tomber amoureuse devant le calepinage d’un sol ou d’une façade ! Pour mes bijoux, on retrouve ce contraste des matériaux à travers le travail du métal brillant trempé dans l’or fin qui renvoi la lumière et les fils de coton mat, ainsi l’or et le coton se font écho.

Que signifient toutes ces couleurs pour vous ?

Assez bizarrement, je suis plutôt une adapte du minimalisme et du sobre, de part ma formation en Architecture j’ai garder cette culture des espaces blancs et épurés, chez moi tout est blanc, s’en ai presque maladif ! Mais pour les bijoux, la couleur est au centre de mes créations. Choisir les différents coloris des nouvelles collections reste un de mes moments favoris dans le processus de création.

Comment porter des couleurs, lorsqu'on est adepte du noir ?

Avec parcimonie la couleur met en valeur le noir et inversement, comme de petites éclaboussures de peinture, elle égaille une silhouette.

Quel modèle recommanderiez-vous à une lectrice de meltyFashion ?

Les créoles DEBRA sont parfaites ! Leur petite taille les rendent faciles à porter au quotidien et elles apportent cette petite touche de pep à toutes les tenues.

Retrouvez toutes les créations de Christelle dit Christensen sur son site.