Les Fashion Hunters présentent Jamini, les accessoires indiens bohèmes en interview

par

Cette semaine dans Les Fashion Hunters, le canal Saint Martin rejoint le nord de l'Inde pour Jamini, une jolie marque d'accessoires métisses, bohèmes et joyeux . Rencontre avec la créatrice Usha Bora en interview

Comme souvent chez les jeunes marques, Jamini est une histoire d'amour. Hawaiieen et l'île paradisiaque, Vanessa Augris et les tissus chatoyants d'Afrique, la création se situe à la rencontre d'univers esthétiques forts et de souvenirs marquants. C'est aussi le cas pour Usha Bora. Née dans la province indienne d'Assam, elle poursuit après ses études une carrière chez L'Oréal à Paris. Poussée par sa volonté de partager l'immense richesse de son pays, elle se lance en 2009 dans la création sous le nom évocateur de "Jamini". Le mot hindi désigne la couleur pourpre de la base des nénuphars qui peuplent la région de l'Assam. Avec cette identité poétique, Usha Bora propose une ligne de foulards en coton tissés à la main. C'est le début d'une aventure qu'elle étendra à d'autres accessoires mais aussi à une ligne pour la maison.

Habitée par ses deux cultures, indienne et française, Usha Bora invente un style qui lui est propre. Ses foulards en laine ou en soie se déclinent en un choix impressionnant de motifs qui donnent une idée de la diversité des textiles indiens. Ses pochettes à l'architecture simple mettent elles aussi en avant une grande diversité d'imprimés géométriques, fleuris ou ornés de perles, pour habiller votre iPad, votre ordinateur ou simplement pour accompagner une tenue bohème. Tout comme Post Diem, la griffe eco friendly, Jamini se définit au delà de son esthétique par un véritable engagement. Les pièces réalisées en Inde dans le respect des artisans mettent en avant le savoir faire du pays et s’opposent à l'industrie textile abusive. Dans cette démarche Jamini s'est associée dans une collection de tennis pop, à la marque Faguo qui propose de planter un arbre pour chaque paire vendue.

Les Fashion Hunters présentent Jamini, les accessoires indiens bohèmes en interview - photo
Les Fashion Hunters présentent Jamini, les accessoires indiens bohèmes en interview - photo

Les fans de déco ne manqueront pas de craquer pour l'univers gai et fantaisiste d'un intérieur Jamini composé de larges coussins et de plaids cosy. Pour compléter de le portrait de cette marque chaleureuse, nous avons posé quelques question à sa créatrice passionnée, Usha Bora.

Comment traduisez vous l'univers chatoyant de l'Inde dans vos accessoires ?

Mon univers imprégné de l’Inde est inspiré par l’énergie et la « positive attitude » qui émanent des rues. L’effervescence et ce sentiment que tout est possible est présent en permanence. Pour moi, l'Inde est un pays dynamique, en perpétuelle évolution et mutation. La diversité des langues, des cultures ou encore celle de la gastronomie constituent un berceau naturel de créativité où je puise toute mon inspiration.En ce sens, mon univers est caractérisé par un esprit chic et bohème renvoyant à l’idée du voyage et de l’évasion.

Les fashionistas françaises ont une idée très kitsch de la création indienne portée notamment par des créateurs comme Manish Arora, pourquoi avez-vous fait le choix de proposer des motifs plus ténus ?

Cela fait plus de 15 ans que je suis installée à Paris, il y a un vrai mélange de cultures qui se reflète dans mes créations donnant des résultats étonnants. D’un côté, la culture indienne et de l’autre, celle de l’Occident. Cette mixité que vous retrouvez dans mes créations me vient tout à fait naturellement, je suis imprégnée par ces deux continents très riches et différents.

Les couturières indiennes constituent une main d’œuvre souvent exploitée, comment luttez-vous à votre échelle contre cela ?

En travaillant avec les artisans indiens, nous souhaitons améliorer leur quotidien mais aussi leur permettre de développer leurs savoir-faire pour qu'ils aient l’opportunité de s’ouvrir à d’autres marchés. Le service qualité & production est directement géré par mon frère, il y a donc une maîtrise et une transparence totale du processus de production dès la conception des produits. Nous avons une réelle volonté de préserver des traditions et des cultures tout en apportant les outils économiques aux populations locales afin de les aider dans leur développement.

Vous vous concentrez pour l'instant sur l'accessoire et la décoration, songez-vous à développer le prêt-à-porter ?

J’ai énormément de projets en cours que je préfère laisser secrets pour le moment. Cependant, j’invite tous les amoureux de Jamini à suivre nos actualités sur les réseaux sociaux dès le début de décembre.

Source : Usha Bora, Jamini