S'inscrire
tracking
Les fashion hunters

Les Fashion Hunters présentent Le Stockholmsyndrome, le dressing pur

Publié par
Mitia Bernetel
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
No thumbnail

Place à l'épure avec Le Stockholmsyndrome, une jeune griffe graphique, précise, née de la créativité de deux suédoises expatriées à Marseille. Oubliez les fast-fashion et laissez vous gagner par Le Stockholmsundrome

Louise et Rosina ne sont certainement pas des victimes de la mode. Pourtant, le "syndrome de Stockholm" décrit l'attachement à son bourreau et c'est aussi le nom que les deux jeunes femmes ont donné à leur marque de prêt-à-porter. Le Stockholmsyndrome, plus exactement, est né en 2010 sous les traits de Rosina Therén et de Louise Helldorff, deux suédoises loin de leur patrie. Rien à voir donc avec une pathologie, Le Stokholmsyndrome est un hommage à leur culture. Rencontrées à Marseille, elles imaginent une griffe pure et féminine à l'esthétique plus nordique que méditerranéenne. Rigueur des lignes, simplicité et équilibre définissent Le Stockholmsyndrome, une marque de Marseille, pensée par des suédoises et entièrement fabriquée en France, une griffe métisse à l'image des chaussures éthi-cool Mipacha.

Que trouve-t-on donc au rayon Le Stockholmsydrome ? Des pièces pour tous les jours aux matières fluides et parfois nobles comme la laine, le microfibre. Les coupes ne mentent pas, les combinaisons flattent la silhouette et les chemises sont précises, les pantalons taillés. On imagine très bien associer les coupes propres des blouses aux bijoux contemporains de Shlomit Ofir. La palette de couleurs est affirmée et très large. Les vert, jaune, bordeaux, côtoient les bleus ciel forts mais aussi les motifs. La facilité du noir n'est pas souvent choisie, ce qui donne du caractère aux collections Le Stockholmsydrome. Des prix abordables couronnent le tout. Une griffe à découvrir et à shopper par ici !

À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Wanted Gina, la marque aux accents graphiques
À lire aussi
Les fashion hunters présentent Lotocoho, les bijoux au langage géométrique
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Mipacha, les chaussures éthi-cool made in Pérou
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent ïu Jewellery Design, les bijoux géométriques en bois
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Vadi Jewels, les bijoux qui matchent les matériaux
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Sestra, les créations serties de pierres fines
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Les Fashion Hunters présentent Le Stockholmsyndrome, le dressing pur
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible