S'inscrire
tracking
Les fashion hunters

Les Fashion Hunters présentent Louise Damas, les bijoux littéraires

Publié par
Mitia Bernetel
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
No thumbnail

Les bijoux de Louise Damas sont des figures de style inspirées par les pages des œuvres de la grande la littérature. Découvrez un univers délicat imprégnée des héroïnes romanesques

Cette semaine Les Fashion Hunters font une incursion dans la hype parisienne avec la marque éponyme Louise Damas. Non, ce n'est pas une coïncidence, vous avez bien déjà entendu ce nom quelque part. Plus connue que Louise, Jeanne Damas égérie & Other Stories, Jacquemus et bloggeuse fait partie des figures incontournable de la mode parisienne. La petite sœur, elle, ne brille pas par son visage mais par ses petites mains. Louise Damas, la vingtaine à peine, a lancé sa marque de bijoux fantaisie en 2012. Passionnée de littérature et étudiant cette matière à Paris, la jeune femme s'immerge dans les univers de ses romans favoris, si bien qu'elle décide de donner vie à ces personnages mythiques au travers de bijoux. Zazie, Albine, Lolita sont autant de figures féminines qui se retrouvent matérialisées et donnent naissance à des collections aussi contrastées que leurs caractères. Partant de véritables bijoux décrits, de détails ou même d'une atmosphère, Louise Damas construit sa propre bibliothèque de bijoux.

Crédit : Louise Damas
Crédit : Louise Damas
Crédit : Louise Damas
Crédit : Louise Damas
Crédit : Louise Damas

D'abord il y a les mots, les lignes, les pages puis viennent les perles, les chaines et les pierres. L'univers de Louise Damas est aussi complexe qu'une intrigue romanesque et semble pouvoir se métamorphoser à l'infini au grès de ses amoures. Mais attention rien de classique et rien qui ne rappelle de douloureuses heures de cours de français. Les pièces de la créatrices sont légères et féminines et s’invitent sur les poignets, les cous mais surtout les cheuevux des jeunes filles en fleurs. Et pour cause, le truc de Louise Damas, c’est les bijoux de têtes. Au total depuis ses débuts, elle en a créé six, tous aussi différents les uns que les autres. Mais notre coup de cœur concerne ses peignes, l’un dégoulinant de perles discrètes et de minuscules pompons à la Apoi nommé Salammbô en référence à l’œuvre de Flaubert. L’autre précieux aux pierres élégantes baptisé Mrs C pour Vingt-quatre heures de la vie d’une femme de Zweig. Cet accessoire délicat et hautement romanesque trouve sa place dans des looks modernes et savent apporter une touche d’originalité sensuelle.

Actuellement, Louise damas écrit probablement le second chapitre du Tome II de ses créations. Quelques pages plus tôt, au chapitre I on retrouve Hélène de l’Odyssée d’Homère mais aussi Phèdre de Racine dans de très belles pièces inspirée d’une esthétique antique. Des rencontres littéraires à savourer sur son e-shop.

À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Nini Peony, les bijoux poétiques
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent I'Be'Ma, la marqueterie en bijoux
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Emily and Fin, les robes rétro british
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Joanna Cave, l'inspiration grecque en bijoux
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent See Concept, les lunettes in et utiles
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Simone & Louise, les dressings complémentaires
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Les Fashion Hunters présentent Louise Damas, les bijoux littéraires
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible