S'inscrire
tracking
Les fashion hunters

Les Fashion Hunters présentent Louise de Testa, le sportswear edgy et écoresponsable

Publié par
Mitia Bernetel
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
No thumbnail

Sport et chic, made in France et sans gaspillage, attirante et branchée, la jeune marque Louise de Testa nous a littéralement tapée dans l'oeil. Découvrez une ligne belle et bien

Qu'est-ce qui fait l'intelligence d'un vêtement ? Comme pour une personne, on ne juge pas uniquement une pièce sur son physique. Il y a l'intelligence de la coupe comme celle des pièces Stockohlm Syndrome, l'intelligence des formes, proportions et couleurs, mais aussi, et elle est souvent négligée, l'intelligence de l'impact. Cette semaine, Les Fashion Hunters vous ont dégoté la jeune griffe idéale, celle qui nous prouve que tout comme le prince charmant, un vêtement peut être beau et intelligent. Cette marque, c'est la ligne éponyme de Louise de Testa. En 2011 après s'être formée à la sortie d'école chez Vivienne Westwood ou Alexander Wang, la frenchy se lance dans sa propre aventure. Elle crée alors Louise de Testa, une ligne de vêtements sportswear qui, en plus d'être edgy, est écoresponsable.

Au premier abord, on découvre en Louise de Testa une marque hautement désirable, à l'image de son sweat tête de loup qui a connu un franc succès en 2013. Portable, confortable et impactante, l'allure de ses sweats, teddies, ou shorts conjugue parfaitement nos envies. A une coupe sobre et urbaine s'ajoute des motifs géométriques très créatifs. Mais n'allez pas croire que Louise de Testa a choisi la facilité des imprimés, ces motifs signatures sont réalisés en "marqueterie de tissus" autrement dit en patchwork. Une technique fétiche plutôt spectaculaire derrière laquelle se cache la valeur ajoutée de la marque. En effet, la marqueterie permet à la créatrice de se targuer d'une confection sans gaspillage de tissus. En plus de créer des coupes de robes qui limitent au maximum les chutes de matière, Louise de Testa optimise celles qui restent pour créer ses motifs marquetés. Sacré quotient intellectuel mode, on vous avait prévenu.

Comme une véritable artiste, Louise de Testa respecte sa matière première. Au delà de son utilisation responsable, elle travaille le tissu comme un véritable sculpteur et crée des vêtements aussi techniques que pratiques dans son atelier parisien. Pour la collection Icare, la jeune femme a pensé aux jeunes femmes qui, comme elle, se déplacent en deux roues en milieu urbain et a introduit des touches de tissus réfléchissants sur ses vestes et t-shirts. Ancrée dans son époque, Louise de Testa jongle avec virtuosité entre esthétique et réflexion. Sa vision lui a valu une percée à la Fashion Week de Londres en février et en septembre 2014 aux côté d'autres créatrices montantes comme Molly Goddard mais aussi de remporter le second prix de l'EcoChic Design Award 2013. Retrouvez ses créations chez Colette ou sur son propre site.

À lire aussi
Les fashion hunters présentent Gaianewcaledonia, les bijoux en quartz et argent
À lire aussi
Les fashion hunters présentent Lotocoho, les bijoux au langage géométrique
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Selon Dolorès, la jeune griffe pop et joviale
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent ïu Jewellery Design, les bijoux géométriques en bois
À lire aussi
Les fashion hunters présentent Blondifox, la femme enfant mais responsable
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Alina Marti, la ligne structurée
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Les Fashion Hunters présentent Louise de Testa, le sportswear edgy et écoresponsable
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible