Les Fashion Hunters présentent Mélyne Roi et ses sacs aux cuirs rares en interview exclusive

par

Présente à l'édition du Factory Market de ce week end, Mélyne Roi est une créatrice qui ne manque ni de créativité, ni de poésie. Pour comprendre l'élaboration de ses sacs en cuir, nous lui avons posé quelues questions à travers une interview exclusive

Si les chaussures ont un pouvoir incroyable sur nous, les filles, les sacs en ont tout autant. Mais pourquoi nous direz-vous ? Simplement car cet accessoire est devenu une maxi pièce qui suffit parfois à créer un look. C'est notamment ce que pense Mélyne Roi, une jeune créatrice que nous avons souhaité rencontrer. Ayant lancé sa marque en 2007, nous nous sommes demandées pourquoi nous n'avions pas vu ses créations avant. La réponse ? Beaucoup de jeunes créateurs foisonnent à Paris ce qui rend la visibilité très complexe sur certains. Pourtant tout comme Mélyne Roi, nous avons mis du temps à trouver Sarah Angold et ses bijoux en plexiglas ou encore Amoodz et ses bijoux délicats. Cette fois, aucune chance de passer à côté des superbes sacs réalisés à la main par Mélyne Roi.

Les matières sont le coeur de l'inventivité de Mélyne Roi qui ne conçoit pas de créer sans toucher, matérialiser, détourner. Ses sacs semblent envisagés comme des sculptures auxquelles elle donne une nouvelle vie ou une première vie. Donner à voir différemment un motif, une couleur ou un cuir est le but premier de cet amour pour l'accessoire. Pourquoi alors se concentrer sur le sac quand on a un oeil si aiguisé ? Mélyne Roi le justifie en disant qu'il est un objet très personnel, de même qu'un bijou nous révèle; nous pensons notamment aux pièces de The Vamoose. Révéler la féminité, la piquer, la contraster, telle est l'envie de Mélyne Roi que nous avons pu rencontrer et qui nous a enchanté par ses réponses poétiques. Voici son interview.

Les Fashion Hunters présentent Mélyne Roi et ses sacs aux cuirs rares en interview exclusive - photo
Les Fashion Hunters présentent Mélyne Roi et ses sacs aux cuirs rares en interview exclusive - photo

Pourquoi vous êtes-vous concentrée sur cet accessoire en particulier ?

On peut dire qu’il s’est imposé de lui-même, j’ai commencé à faire des sacs dès que j’ai su utiliser une aiguille à coudre et ça fait un petit moment maintenant ! Mais je trouve que c’est l’accessoire par excellence qui est indispensable dans nos vies et qui nécessite d’être choisi avec attention.

Pouvez-vous nous dire en quelques phrases le parcours qui vous a mené jusqu'à la mode ?

Enfant je dessinais les robes de princesses, j’inventais des tenues, j’ai été surprise le jour où l’on m’a dit que l’on pouvait en faire un métier. J’ai fait des études d’Arts Plastiques et suis rentrée à l’Atelier ChardonSavard pour un BTS Stylisme. En parallèle, j’ai toujours fabriqué des sacs pour moi que je ne trouvais pas dans le commerce mais ce détail ne m’écartait pas du stylisme, jusqu’au jour où j’ai découvert Le cuir ( le vrai, le beau) en entrant en stage chez Jitrois. La matière m’a semblé pure, simple, sensuelle. Dès lors je n’ai eu d’yeux que pour lui !

Le choix des matières utilisées pour vos sacs semble précieux. Pensez-vous qu'une matière corresponde spécifiquement à un style, comme par exemple le cuir pour le côté rock ... ?

Le choix de la matière est primordial, c’est elle qui imposera son utilisation sur telle ou telle pièce. Mais le cuir n’a pas un seul style, il y en a de nombreuses déclinaisons qui peuvent être à la fois douces, romantiques, sauvages, rigides, sensorielles, le choix est infini. Je m’amuse souvent à casser l’identité visuelle d’un cuir avec son opposé.

Vous faites le pont entre plusieurs univers, tantôt rock, tantôt romantique. Qui serait la femme Mélyne Roi ?

Je dirai que la femme Mélyne Roi a un univers multiple, elle aime changer de look et n’aime pas s’ennuyer. Elle a une sensibilité certaine pour les belles matières et elle a besoin d’un sac qui lui laisse sa liberté (presque tous mes sacs se portent en bandoulière). Elle manie les mélanges avec délicatesse et vacille entre le rétro et le moderne. Et surtout, elle souhaite se démarquer de la grande consommation et des produits industriels en passant par les jeunes créateurs.

Êtes-vous secrètement intéressée par l'élaboration d'autres types d'accessoires ?

Pas pour l’instant. Je vais essayer d’exceller dans mon domaine avant de penser à d’autres choses.

Quelle serait, selon vous, la pièce idéale à mixer avec un sac Mélyne Roi ?

Les bottines Patricia Blanchet sont superbes, elles se marient très souvent avec mon univers.

Si, comme nous, vous avez craqué pour l'univers de Mélyne Roi, rendez-vous sur son site.