Les Fashion Hunters présentent Sarah Angold, les bijoux architecturaux

par

Le bijoux se déploie en trois dimensions chez Sarah Angold, créatrice anglaise multifonction qui télescope l'acrylique pour en faire des œuvres complexes et fantasques

Après avoir fait la rencontre de Killygrind, les Fashion Hunters sont parties chasser en terre inconnue. Une contrée aussi merveilleuse qu’inaccessible de la plupart des portes-monnaie, celle de Sarah Angold. Une fois n'est pas coutume, nous nous intéressons à une jeune créatrice de talent dont nous nous contenterons de regarder les œuvres spectaculaires. Et quelles œuvres ! Sarah Angold et son équipe de designer travaillent l'acrylique comme personne. Influencés par absolument tout ce qui les entoure, du théâtre à l'industrie automobile, la team de Sarah Angold produit des pièces hors norme.Véritables constructions architecturées, Sarah Angold offre une nouvelle perspective au bijou moderne.

Après avoir reçu une formation en textile et construction au Royal College of Art, Sara Angold s'envole vers le Japon pour créer des concept cars pour Toyota. A son retour à Londres, c'est vers le luminaire qu'elle s'oriente et s'exprime au Design Museum. Les expérience se multiplient et rapprochent de plus en plus la créatrice de la mode avec notamment des rencontres avec Hussein Chalayan et Swarovski. C'est en 2010 que nait alors Sarah Angold Studio, une écurie qui compte en moyenne 4 designers créant des installations de toutes sortes et pour tous type d'institutions.

Les Fashion Hunters présentent Sarah Angold, les bijoux architecturaux - photo
Les Fashion Hunters présentent Sarah Angold, les bijoux architecturaux - photo
Les Fashion Hunters présentent Sarah Angold, les bijoux architecturaux - photo
Les Fashion Hunters présentent Sarah Angold, les bijoux architecturaux - photo

En 2013 c'est via le géant anglais Topshop que Sarah Angold se fait connaitre en livrant une capsule à succès. Elle y déclinera ses pièces aux perspectives hallucinantes en plastrons en boucles d'oreilles plus chastes et adaptées au grand public. Mais la virtuosité de Sara Angold prend toute son ampleur dans ses colliers vertigineux qui, par la démultiplication des strates, elle construit des tours de cou sculpturaux. A la foi d'une rigidité aliénante et d'une finesse remarquable par les jeux de transparence, les colliers relèvent réellement de l’œuvre d'art. à l'occasion des 25 ans du salon avant-gardiste PREMIERE CLASSE, Sarah Angold a d'ailleurs été sollicitée et propose deux pièces uniques en vente dès le mois de décembre, le temps pour vous peut être d'économiser...

Source : Sarah Angold