S'inscrire
tracking
Les fashion hunters

Les Fashion Hunters présentent The-V Bijoux, le raffinement organique en interview

Publié par
Mitia Bernetel
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

Cette semaine place aux pierres ! The-V Bijoux nous séduit avec ses bijoux ornés de mille et une pierres et nous entraine dans son univers élégant et fascinant qui laisse la part belle à la matière organique

Depuis notre plus tendre enfance, du sol de nos terrains de jeux aux portraits des princesses, il est un petit élément qui nous charme. Présent tant dans les contes de fées que sur la bague de fiançailles de nos mamans, les pierres sont un objet de fascination sans nul autre pareil. A l’image du petit poucet, les pierres ponctuent nos chemins en habillant nos colliers, nos boucles d’oreilles et bien sûr nos bagues fétiches. Victoire ne fait pas exception, c’est une nana comme nous, qui aime les petits cailloux. A la différence que, au travers de sa marque The-V Bijoux, elle a décidé de faire de cet élément organique brut le point de départ de sa création, aux antipodes d’un certain Thomas V et ses bijoux urbains et profilés. Rhodonite, magnésite, pyrite et toutes ces petites merveilles en –ite inspirent follement Victoire et elle le leur rend bien, en les habillant avec allure et simplicité. La créatrice nous emmène dans son univers rocailleux en nous racontant une histoire par pierre, comme des contes de fées que l’on rêve de conjuguer au présent.

Tombée dans une carrière la tête la première, Victoire Rieunier nous en ramène des minéraux précieux par leur caractère. De formes baroques, la créatrice de The-V Bijoux préfère laisser les pierres s’exprimer et se laisser inspirer. En découlent des lignes de boucles d’oreilles, bagues, bracelets et colliers aussi organiques que leur matière première qui trouvent leur place naturellement sur les femmes qui les portent tout comme pour Risk, le sweat dans tous ses états. Colorées sans audace surfaite, les pièces The-V Bijoux abordent le rouge acidulé du corail, la délicate transparence du cristal de roche et la profondeur du turquoise en les soulignant de fines touches de laiton doré et de filaments colorés. Agrémentés aussi de petits coquillages et de coraux, les bijoux The-V Bijoux gâtent toutes les amatrices d’éléments précieux et naturels. Découvrez en interview exclusive pour Les Fashion hunters Victoire la créatrice de The-V bijoux, les pierres inspirées, inspirantes et incroyablement abordables pour enfin vous couvrir de joyaux accessibles.

V vient de votre prénom Victoire. Peut-on dire que votre marque est le reflet de votre personnalité ?

Oui le V vient bien de mon prénom. Je dois dire que j’ai choisi ce nom de façon très spontanée. La marque ne porte pas mon nom, mais ce V reste un moyen de m’identifier en mettant plus en avant la marque que celle qui se cache derrière. Effectivement, on peut dire que ça me ressemble.

Pourquoi avoir décidé de concentrer votre travail sur la matière organique ?

L’idée d’utiliser une matière provenant de la terre, ou de la mer d’ailleurs, me plaît. J’imagine souvent que c’est un peu comme une seconde vie pour la pierre. C’est elle qui donnera sa personnalité au bijou. Dénicher des pierres très expressives, c’est un peu comme trouver un petit trésor.

On remarque que certaines pierres sont retravaillées et d’autres laissées brutes. Vos pièces sont-elles construites en fonction du bijou ou de la pierre ?

Le bijou se construit autour et à partir de la pierre, c’est l’élément déclencheur du design de chaque modèle. Certaines pierres sont en effet plus travaillées, mais elles ne seront jamais parfaites pour autant. Elles auront souvent une couleur ou dessin unique à chacune et même des défauts ! Les très brutes me plaisent énormément, justement pour leur coté organique, tout comme l’idée de ne pas avoir deux fois la même pierre.

On prête beaucoup de symboles aux différentes pierres, prenez-vous ce facteur en compte lorsque vous créez une pièce ?

Pas du tout ! Je ne connais absolument rien au coté ésotérique des pierres. D’ailleurs n’hésitez pas à me dire si j’utilise des pierres qui porteraient le mauvais œil.

Avez-vous l’intention d’élargir votre travail à d’autres matériaux ?

Oui, c’est d’ailleurs le cas de la nouvelle collection. Je m’initie au travail du laiton. Toutes les pièces telles que les triangles ou encore les manchettes et les joncs sont faites à la main. N’ayant pas de formation en bijouterie, cela m’a demandé pas mal de travail d’apprendre seule à souder ou à scier du laiton... Quoi qu’il arrive, il y aura toujours une pierre sur chaque bijou, c’est un peu ma marque de fabrique.

En adéquation avec les tendances de cet hiver, quel serait le look idéal pour porter vos créations ?

La nouvelle collection se marie bien avec beaucoup de styles différents. Pourquoi pas avec des coupes basiques et peu ajustées comme une maille fine, un petit pantalon tartan bleu et vert et une paire de slip-on en poulain.

Quelle pièce The-V Bijoux recommanderiez-vous aux lectrices de meltyFashion ?

Une pièce simple qui va avec tout, avec une très discrète touche de couleur, le jonc rond malachite.

Découvrez The-V Bijoux et tout ses petits trésors sur le e-shop de la marque et succombez au charme minéral des bijoux sertis.

À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Thomas V, les bijoux urbains et profilés
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Pièces Unique, les bijoux en porcelaine
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Apoi en interview exclusive meltyFashion
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Springsioux, le concept store dark chic
À lire aussi
Les Fashion Hunters présentent Anne Thomas, les bijoux à empiècements
À lire aussi
Les Fashion Hunters avec Never Tell Your Tailor en interview exclusive, les T-shirts décalés
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Les Fashion Hunters présentent The-V Bijoux, le raffinement organique en interview
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible