S'inscrire
tracking
Mannequins

"Les mannequins plus size sont malsains", le coup de gueule de Steve Miller

Publié par
Mitia Bernetel
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
No thumbnail

Le Huffington Post UK dévoile "Les mannequins grandes tailles sont malsains, inintéressants et inutiles", un pamphlet signé Steve Miller contre le surpoids et ses représentantes chez les mannequins

Alors que de plus en plus de modèles se posent comme les fers de lance d'un mouvement de démocratisation de "toutes les morphologies" à l'image du mannequin pin-up Candice Huffine, Steve Miller lance un pavé dans la mare. Le Monsieur Régime anglais, coach, auteur et bien entendu animateur télé, s'insurge dans les pages du Huffington Post UK contre ce nouveau mouvement avec son article "Les mannequins grandes tailles sont malsains, inintéressants et inutiles". Dans une ère ou l'intolérance est chassée à coups de hashtags, le postulat de notre Docteur Poids, qui peut passer pour un affront aux personnes enveloppées, est tout à fait bien fondé : le surpoids est très nocif pour la santé. Pourquoi donc essayer d'enjoliver des bourrelets et de sublimer l'obésité ? Alors que les problèmes de poids de la population anglaise ne cessent de croitre, il faut avouer l'honnêteté du point de vue de Steve Miller.

Plus size est-il un crime ? Le problème, complexe, est à multiples facettes. En effet, le surpoids ne doit en aucun cas être plébiscité, pas plus que le sous poids. Si l'on trouve des courbes naturelles comme des morphologies spécialement fines, l'image que font miroiter les mannequins est malheureusement souvent prise au premier degré. Les jeunes filles s'identifient à l'image parfaite de ces corps idéaux. En ce sens il est difficile de donner tort à Steve Miller. Les mannequins plus size ne doivent pas véhiculer l'idée chez les jeunes femmes que le surpoids est un atout, il est avant tout un gage de mauvaise santé et porte son lot de troubles. De la même manière que la maigreur ne doit pas être sublimée. Ajoutons à cet argument que tout comme les modèles "standards", les mannequins plus size sont retouchés sur Photoshop. Bref, ces clichés véhiculent les mêmes illusions.

Mais ce qui malheureusement a l'air d'échapper à Steve Miller, c'est le peu de représentativité de ces femmes trop rondes femmes face aux femmes trop minces. Le surpoids est plus stigmatisé que la maigreur et les mannequins plus size témoignent de la nécessité de rééquilibrer le curseur pour plus de réalisme. Quand Candice Huffine partage ses looks d'été sur Instagram, elle montre aussi comment mettre ses formes en valeur en période estivale. Elle tend ainsi un miroir aux jeunes filles mal dans leur peau, elle crée une identification jusqu'alors impossible et leur prouve que non, elles ne sont pas forcément laides parce qu'elles ont des rondeurs. Ok, les mannequins grande taille sont dans un sens "malsaines", tout autant que les plus maigres, mais elles sont inspirantes et nécessaire, n'en déplaise au sévère Steve Miller.

À lire aussi
Top Model 3D, l'avenir du mannequinat ?
À lire aussi
Le classement Forbes 2014 des mannequins les mieux payés est révélé !
À lire aussi
Joan Smalls pour Mario Testino, son shooting Towel Series en peignoir
À lire aussi
i-D Model Mother Tongue, les carnets de vacances linguistiques des mannequins en vidéo
À lire aussi
Cora Corré la petite fille de Vivienne Westwood, nouveau mannequin star ?
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
"Les mannequins plus size sont malsains", le coup de gueule de Steve Miller
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible