Les punchlines de ces comptes Insta sont parfaites pour faire taire les relous sexistes

par

Quand tu manques d'inspis pour fermer la bouche aux relous sexistes.

Il a beau être montré du doigt, voire vilipendé, le sexisme ordinaire continue de sévir au quotidien. Au boulot, dans la rue, autour d'un verre avec des potes, au lit avec un mec, dans des réunions de famille. Et face à ces remarques lancées sous couvert d'humour, il est parfois difficile de réagir comme on le voudrait. On perd notre sang froid, on fait comme si on n'avait rien entendu, on répond à côté... et finalement, BOUM, la répartie parfaite nous vient... trois heures trop tard. Si toi aussi, il t'arrive d'être en manque d'inspis face aux relous sexistes, voilà 3 comptes Insta aux réponses cinglantes qui vont donner un coup de boost à tes prochaines punchlines.

#1 Le compte Insta @reponse.a.tout

Derrière ce compte Insta mordant (et tordant), on retrouve une toute jeune étudiante - 21 ans à peine - nommée Léa. Et malgré son jeune âge, la créatrice de Réponse à tout ne manque pas de répartie. Qu'elle réponde au sexisme ordinaire avec des mots qui claquent ou qu'elle invite des illustrateurs à faire taire les relous en images (comme ce fut le cas pour la dessinatrice Fanny Giacomini qui a réalisé un super dessin en illustrant le diktat autour de l'épilation), son compte Insta te propose de la répartie en veux-tu en voilà. Parfait pour les jours où elle s'est fait la malle...

Voir cette publication sur Instagram

Mon biceps droit est en pleine forme ???????? ! . ???? Et vous, c’est quoi les trucs que les gens pensent (à tort !) que vous ne pouvez pas faire (et qui vous éneeeervent) ? ????‍♀️????‍♂️. . Petite précision : Bien sûr, c’est gentil et appréciable d’aider et de proposer son aide, on est d’accord ????. Mais en revanche, ce qui est gênant, c’est la façon dont c’est dit ainsi que les sous-entendus qu’il peut y avoir derrière. C’est problématique quand la personne en face assume systématiquement (souvent à tort) que l’on n’est pas capable de faire quelque chose à cause de préjugés, notamment ici sur le genre. Bref, comme pour toutes les autres remarques publiées sur le compte, ce qui les rend souvent gênantes, c’est le contexte et les sous-entendus derrière. Ça ne signifie donc évidemment pas que chaque phrase, sortie de son contexte, est source de rébellion ! Mais il faut juste garder à l’esprit que d’autres personnes vivent peut-être les choses différemment, et qu’il existe tout de même des cas dans lesquels on doit élever la voix ????✊✨. . ——. #réplique #punchline #lourd #nepensepasàmaplacecestinutile

Une publication partagée par Réponse À Tout (@reponse.a.tout) le

#2 Le compte Insta @punchlinettes

Punchlinettes, voilà un nom tellement choubidou qu'on aurait presque envie de rebaptiser notre chatte ainsi. Mais attention, s'il se veut mignonnet, son compte Insta n'en reste pas moins coriace. Pour faire face au sexisme ordinaire et y répondre de la meilleure des façons, Marion, une cheffe de projet de 26 ans, a compilé ses plus belles punchlines, sur fond pastel. Un ton acide, des phrases assassines, un humour noir assumé, pas sûre que ton connard aux remarques sexistes s'y reprenne à deux fois avant de traiter une femme de « pute », d'insulter ses performances sportives ou de s'en prendre à sa couleur de peau.

Voir cette publication sur Instagram

*Entre potes* Quand ça commence à comparer les conquêtes avec ton pote Sam et qu’il te fait part de ses statistiques internationales, avec en abscisse les partenaires et en ordonnée, le respect. ET BOUM... PUNCHLINE ????????????????????????. Sam, si tu veux vraiment analyser quelque chose, commence par les doubles standards. Et toi, tu lui aurais répondu quoi à ton pote ? ???????? — ⚡️ Est-ce vraiment du sexisme ordinaire ? ⚡️ Oui : Dans ce témoignage, le pote fait une remarque à doubles standards : une situation dans laquelle on applique un même standard à deux personnes, mais qu’elles reçoivent des réponses différentes selon leur sexe. Par exemple dans le cas de ce témoignage, la ???????? ayant eu plus d’un certain nombre de relations avec des ???????? sera qualifiée de p*te, tandis qu’un ???????? ayant eu le même nombre de relations avec des ???????? sera qualifié de tombeur. Cette opinion est une forme de sexisme bien ancrée dans la société car un simple nombre permet de tirer un tas de conclusions stupides sur la personnalité de quelqu'un : « c'est une fille facile », « c'est une chaudasse », « elle ne se respecte pas » ou encore « c'est forcément parce qu'elle souffre qu'elle fait ça ». Ce chiffre ne veut absolument rien dire car chaque relation, chaque partenaire est une expérience isolée : les relations ne sont pas des legos, elles ne s'empile pas les unes les autres ! Comme dirait Lyvia Cairo. Et puis qui décide ? Qui décide qu’un nombre est acceptable et que l’autre ne l'est pas ? Conclusion 1 : Les principes que vous choisissez d’appliquer à votre propre existence ne concernent que vous-même. Conclusion 2 : À partir du moment où un individu, ???????? comme ????????, rentre dans des rapports d'adultes consentants, personne ne peut se permettre de juger de la moralité. ????????‍♀️ #doublestandards

Une publication partagée par Punchlinettes (@punchlinettes) le

Voir cette publication sur Instagram

*En famille* Quand la panière à linge déborde de ouf et que la meilleure excuse que ton père a trouvé c’est de justifier sa flemmardise par les sois-disant « compétences innées ». ET BOUM... PUNCHLINE ????????????????????????. Non, papa, aucune femme n’a de gêne dédié à la propreté du foyer dans le cerveau ????????‍♀️. Et toi, tu lui aurais répondu quoi à ton père ? ???????? — ⚡️ Est-ce vraiment du sexisme ordinaire ? ⚡️ Oui : Dans ce témoignage, le papa justifie le déséquilibre en matière de tâches ménagères par le genre alors que cela relève de l’apprentissage plutôt que de l’inné. L’éducation genrée explique parfois ce déséquilibre aussi appelé « charge mentale ». On notera que les inégalités en matière de répartitions sont toujours inégales en 2019 : En moyenne, les ???????? y consacrent 3h26 par jour contre 2h pour les ????????. Une phrase comme « On ne m’a jamais appris, pourrais-tu me montrer ? Comme ça je m’en occuperai les prochaines fois. » aurait été plus appropriée. #tachesmenageres

Une publication partagée par Punchlinettes (@punchlinettes) le

Voir cette publication sur Instagram

Ton pote Sam qui pense que ton corps est une salade de fruits. — ⚡️ Est-ce vraiment du sexisme ordinaire ? ⚡️ Oui : Dans ce témoignage, le pote donne une opinion sexiste sur le physique de la ????????. La honte des capitons, simple détail anatomique influencé par les hormones féminines est une création artificielle et la cellulite n’a pas toujours existé ni été stigmatisée. Ce concept est né dans les années 1920 en France. Avant, la cellulite était simplement de la chair féminine adulte et personne ne se focalisait dessus. Aujourd’hui, le simple mot « cellulite » dans un moteur de recherche donne résultats sur un tas d’expressions négatives «comment s’en débarrasser», «comment la perdre», «astuces anti-cellulite», «combattre la cellulite». Une haine de la cellulite largement entretenue par les média et les diktat de la beauté. Dénigrer la cellulite, c’est dévaloriser le corps des ???????? et les renvoyer à des préoccupations corporelles et intimes, les excluant ainsi de la sphère publique. À toutes celles qui ont de la cellulite : Félicitations, vous êtes comme 90% des femmes ! — Pour aller plus loin sur le sujet : ???????? Le livre Beauté Fatale de Mona Chollet ???????? L’article « Le corps féminin entre science et culpabilisation – Autour d’une histoire de la cellulite» de Rossella Ghigi. #cellulite #peaudorange #injonctions #sexismeordinaire #corpsdefemme #répartie

Une publication partagée par Punchlinettes (@punchlinettes) le

#3 Le compte Insta @LeBitchClub

Sur son compte Insta, elle balance ses « bitchlines » sur fond noir. Elle, c'est la créatrice d'un club à la parole « très très libre », celle qu'on qualifie parfois de « langue de pute ». Sous forme de mini-dialogues, elle terrasse les clichés, ridiculise les propos discriminatoires et sexistes et rend penauds tous les connards à la langue bien (trop) pendue et aux cervelles creuses comme des radis. Et scroller ces répliques piquantes est juste JOUISSIF.

Voir cette publication sur Instagram

Dear dad... / #LBC #LeBitchClub #tasseland #motivation

Une publication partagée par LeBitchClub (@lebitchclub) le

Voir cette publication sur Instagram

✌???? / #LBC #LeBitchClub #tasseland #motivation

Une publication partagée par LeBitchClub (@lebitchclub) le

Voir cette publication sur Instagram

???? / #LBC #LeBitchClub #tasseland #motivation

Une publication partagée par LeBitchClub (@lebitchclub) le

Pour ne plus jamais te trouver en rade de répartie face à des relous sexistes.

Source : Shoko - Crédit : Instagram @fafnny.drawings