Les viennoiseries et glaces, tous ces produits bourrés d'additifs épinglés pour leur dangerosité sur notre santé

par

Les pains au chocolat, les glaces, tous ces produits ont fait l'objet d'une étude poussée de l'Agence de sécurité sanitaire qui vient de rendre publique les résultats

Loin de vouloir créer une psychose sur les produits que nous consommons au quotidien, il est toujours bon de connaître certaines études au sujet de ce que nous mettons dans nos assiettes ! Il y a quelques semaines, 60 millions de consommateurs révélait la liste des pires gâteaux vendus en supermarché, nous laissant perplexe sur nos habitudes alimentaires, c'est à présent au tour de l'Agence de sécurité sanitaire de nous mettre en garde sur certains produits comme les viennoiseries et les surgelés, passés au crible depuis une dizaine d'années. Un bilan qui fait froid dans le dos et pourrait changer notre manière de consommer dans les années futures.

via GIPHY

D'après nos confrères de France Inter, sur près de 30 000 produits analysés par l'Agence de sécurité sanitaire, de 2008 à 2019, près de 78% des aliments contiennent au moins un additif dans la liste des ingrédients, 52% en contiennent plus de 3 et 4% en contiennent plus de 10 ! Des chiffres qui font tourner la tête quand on apprend par Céline Ménard, une responsable de l'étude, que les «viennoiseries, desserts surgelés, les produits traiteurs frais et les glaces et surgelées» sont dans le bas du classement. Là ne s'arrête pas les découvertes puisque qu'on apprend que sur les 400 additifs autorisés par l'Union Européenne, seuls 46 sont utilisés par les industriels.

Qui sont-ils (pour les reconnaitre sur les ingrédients de vos aliments) ?
  • L'acide citrique E330 représente 23% d'utilisation et permet de réguler l'acidité
  • Les amidons modifiés représente 22% d'utilisation et sont utilisés comme épaississants
  • Les lécithines E322 représente 17% d'utilisation et sont utilisées comme émulsifiants

Le véritable coup de massue nous est donné par la liste des marques utilisant le plus d'additifs, en grandes majorités nationales (Danone, Nestlé), loin devant les marques de distributeurs ou premiers prix. Une véritable claque, la majorité des gens pensant que le prix le plus bas était un synonyme d'une mauvaise qualité nutritionnelle... Dans tout ce méli-mélo d'informations, quels sont véritablement les risques sur notre santé ? L'augmentation des maladies liées à toute cette petite chimie sur nos aliments n'est pas un mythe, selon toute vraisemblance, vous auriez 10% de plus de chance de développer un cancer, ou même du diabète et des troubles du comportement en cas de surconsommation de produits «ultra-transformés». Et vous, quelle est votre consommation au quotidien ?

Source : Etude de l'Agence de sécurité sanitaire - Crédit : Mink Mingle,Unsplash