Lingerie : Princesse tam.tam lance une ligne gainante

par
La ligne gainante de Princesse tam.tam baptisée "Rayure"

Princesse tam.tam se lance dans la lingerie gainante et sort "Rayure", une première ligne moderne et design destinée à sculpter la silhouette

Tout comme la lingerie rétro revient sur le devant de la scène depuis le début des années 2010, les sous-vêtements gainants retrouvent eux aussi leurs lettres de noblesse dans le dressing des femmes. Il suffit de regarder un tapis rouge de cérémonie ou un selfie de Kim Kardashian pour s'apercevoir que les dessous sculptants sont plus présents qu'on ne le pense. Et puisque la lingerie gainante se démocratise, Princesse tam.tam s'est engouffré dans la brèche et a choisi de lancer à son tour sa propre ligne, d'ores et déjà disponible. Cet automne, la lingerie est dans tous ses états, impossible donc de passer à côté de la ligne Rayure de Princesse tam.tam, qui décline avec modernité, élégance et esthétisme une sélection de sous-vêtements destinés à gommer les petites imperfections qui nous dérangent et ainsi à sublimer la silhouette. Au total, cinq indispensables du tiroir à sous-vêtements féminin composent la ligne gainante de Princesse tam.tam, avec une culotte taille haute pour aplatir le ventre ainsi qu'une culotte classique dotée d'une taille basse ; un soutien-gorge triangle à armatures, un soutien-gorge bustier et un body.

Lingerie : Princesse tam.tam lance une ligne gainante - photo
Lingerie : Princesse tam.tam lance une ligne gainante - photo

Mais si la lingerie gainante se démocratrise, Princesse tam.tam joue tout de même la carte de la simplicité avec sa gamme Rayure, puisque c'est une collection intégralement noire que nous découvrons ; une couleur largement plébiscitée en matière de sous-vêtements pour son côté minimaliste et élégant. Néanmoins, pas question pour la marque de livrer une ligne classique : grâce à un tissu aux fines rayures semi-transparentes, Princesse tam.tam apporte un design moderne à la lingerie gainante : tout ce que l'on demande pour rester dans l'air du temps et éviter le côté trop rétro que l'on associe bien souvent au milieu du siècle dernier, et que l'on découvrait dans une vidéo de trois minutes sur l'évolution de la lingerie ces 100 dernières années. Disponible en ligne et en boutiques, la gamme Rayure de Princesse tam.tam est vendue entre 30 et 75 euros.

Source : fashionmag.com - Crédit : Princesse tam.tam