Marc Jacobs : Des hommes et Missy Elliott dans la nouvelle campagne

par
La campagne dépasse les conventions et les genres

Marc Jacobs repousse les limites du genre et réunit hommes, femmes, artistes et autres dans sa dernière campagne Automne-Hiver 2016/17. Entre impertinence et art, le créateur pousse à la réflexion

Marc Jacobs dévoile une curieuse campagne Automne-Hiver 2016/17. Dans un univers du luxe bien souvent étriqué dans son élitisme, le créateur de New York prend la vague à contre-courant avec une campagne populaire et underdroud. Le concept de la saison est de faire poser différentes figures diamétralement opposées et en dehors des normes. L'idée, explique la maison, était de choisir des personnes représentant ''Un mélange d'amour, d'honnêteté, d'intégrité, de courage, de force et d'inspiration. Cette série de photo rappelle qu'il faut questionner et défier la norme et continuer d'explorer et de repousser les limites.'' Une série de portraits tirée par David Sims et stylée par Katie Grand. Missy Elliott fait partie de ces figures mises à l'honneur de la campagne Marc Jacobs Automne-Hiver 2016/17. L'artiste américaine est photographiée dans une tenue extravagante, reflet de la collection qui représente la pluralité et la complexité de l'art.

Admiratif du travail de la rappeuse à succès, véritable icône culturelle, Marc Jacobs justifie son choix et se souvient : ''La musique de Missy nous a tenu moi et mon équipe créative dans une bonne énergie durant nos innombrables journées, soirées et weekends d'ébauches, essayages, stylisme et alors que nous étions en train de créer nos looks. Il rajoute. Je suis en extase permanente face à la capacité qu'a Missy Elliott de repousser les limites du style musical aussi bien visuellement qu'à l'écoute.'' Une autre figure hors norme dans cette campagne est l'artiste britannique controversée Genesis P-orridge. L'artiste a souvent dépassé les normes de la bienséance (même pour un pays comme le Royaume Uni) et cultive le flou autour des genres devenant une figure de tête de la pandrogynie (mouvement qui réfute la théorie du genre).

Femme, homme là n'est pas l'essentiel, seul l'art compte. Cette notion du dépassement des genre est par ailleurs totalement assumée dans la campagne Marc Jacobs Automne-Hiver 2016/17 puisque l'on y voit les mannequins d'un jour John Tuite et Carlos Santolalla vêtus de la collection femme. La saison dernière, la cinéaste transgenre Lana Wachowski était à l'honneur questionnant une fois encore les genres. La campagne est complétée par d'autres clichés avec des mannequins femmes cette fois, Cheyenne Keuben, Riley Montana, Binx Walton, Julia Nobis, Flo Dron, Sarah Abney, Grace Bol, Ally Ertel et Estella Boersma. Avec cette campagne pleine de désinvolture, Marc Jacobs tient à aller au-delà des vêtements et interroge.

Crédit : David Sims, Marc Jacobs