Matthew Williamson printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres

par

Et si les 70’s étaient de retour ? C’est ce que nous évoque en tout cas le défilé Matthew Williamson printemps-été 2014. On vous rassure cependant, le designer n’a pris que le meilleur et crée une collection tout ce qu’il y a de plus contemporaine

Les imprimés chez Matthew Williamson sont un indispensables été comme hiver. Il est donc naturel que le défilé Matthew Williamson printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres en soit fortement ponctué. Partisan d’une mode très féminine, Matthew Williamson opère un retour vers le passé et ramène un peu de 70’s dans ses silhouettes si citadines. D’emblée une aura 60’s/70’s nous envahit aux vues des premières silhouettes du défilé Matthew Williamson printemps-été 2014. En effet, Un premier smoking croisé corail vif dissimulait une chemise aux motifs floraux très boho roses et oranges. Ces motifs se sont ensuite exposés sans complexes sur des maxi robes et autres combinaison flare renforçant au passage cette aura 70’s. Déclinés en rose, orange, jaune ou encore bleu ces motifs étaient les garants d’une silhouette dynamique. Les accessoires n’allaient pas dans le sens inverse avec des sandales compensées aux couleurs fruitées ou encore des lunettes circulaires fumées. Toutefois, pour éviter de tomber dans le cliché, Matthew Williamson transpose ces imprimés datés sur des vêtements bien plus contemporains comme il a l’habitude de le faire.

Il est donc naturel que ces motifs se portent sur des combinaisons bien ajustées et à empiècements transparents ou sur des jupes portées avec des blouses classiques. Le designer fait ainsi correspondre les excentriques 70’s et la rigueur exigée du XXIè siècle et crée des silhouettes bohèmo-citadines. Par ailleurs, Matthew Williamson tient à se diversifié et propose une alternative à ces tenues exubérantes et colorées. À l’instar de Paul Smith, Matthew Williamson est partisan d’une mode masculin-féminin mais l’expose de manière bien plus mesurée cette saison. De ce besoin de diversité nait une autre aura au défilé Matthew Williamson, celle d’une femme bien plus douce, un brin innocente. Cela se perçoit directement à travers la palette de couleur qui s’adoucit graduellement vers des tons naturels allant de l’anis au blanc en passant par le bleu océan. Aussi, les fleurs ne s’impriment plus mais se brodent sur de délicates robes toutes en longueur et fluidité. La taille alors se marque et la courbe féminine est bien plus soulignée que sur les silhouettes bohémo-citadines toutes en flare.

Dans les deux cas cependant, le juste équilibre entre féminité douce et éléments de la ville est respecté. La veste anis rebrodée de fleurs portée avec chemisier et pantalon 7/8 ou encore la jupe romantique portée avec un vulgaire t-shirt illustrent le propos. Enfin, les imprimés sont de fidèles alliés pour exprimer l’évasion par le biais de longues robes fluides. Matthew Williamson signe là une collection estival très dynamique qui nous insuffle de la positivité.

Matthew Williamson printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres - photo
Matthew Williamson printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres - photo
Matthew Williamson printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres - photo
Matthew Williamson printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres - photo
Matthew Williamson printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres - photo
Source : Style, Stylebistro, Vogue UK