S'inscrire
tracking
Sexo

Mauvaise nouvelle, regarder du porno aurait des conséquences désastreuses sur le cerveau

Publié par
Eva Y.
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Mauvaise nouvelle, regarder du porno aurait des conséquences désastreuses sur le cerveau

Dépression, anxiété, troubles érectiles, le porno peut avoir de terribles conséquences sur notre santé mentale et notre vie sexuelle. 

Notre santé mentale sévèrement atteinte après une importante consommation de pornographie ? C'est ce qu'un récent article publié par Slate met en lumière. Alors que mater des contenus pornos semble s'être normalisé, une pratique de plus en plus répandue et assumée, notamment chez les femmes (plus de 33,5 milliards de visiteurs en 2018 sur Pornhub, le plus grand site porno), cet acte serait pourtant loin d'être sans danger, affectant notre câblage neuronal.

Regarder du porno peut provoquer des effets très négatifs sur la santé mentale et la vie sexuelle
Crédit : Unsplash @@charlesdeluvio

Comme l'explique Rachel Anne Barr, doctorante en neuroscience à l'Université de Laval, consommer du porno a de profondes répercussions sur notre processus d'apprentissage et de mémoire. « Les propriétés des vidéos porno en font un déclencheur puissant pour la plasticité, la capacité du cerveau à changer et à s'adapter en fonction de l'expérience. Etant donné l'accessibilité et l'anonymat que permet la consommation de pornographie en ligne, cela nous rend plus vulnérables que jamais à ses effets hyperstimulants » détaille-t-elle.

Agissant comme une drogue, plusieurs études ont déjà fait le lien entre la consommation de porno et la toxicomanie, le cerveau étant habitué à ressentir une grande dose de dopamine, cette hormone du plaisir associée à la récompense, après une stimulation sexuelle. Aussi, lorsque le corps est en manque de quelque chose - de sexe par exemple -, le cerveau se souvient qu'il a le moyen d'y répondre rapidement et simplement, en puisant là où il pourra à nouveau retrouver ce même plaisir. Plutôt que d'essayer de chercher à assouvir ses besoins sexuels d'autres façons, notamment naturelles, le cerveau se tourne machinalement vers les contenus pornographiques.

Ce que la scientifique décrit comme « des explosions anormalement fortes de récompense et de plaisir [qui] provoquent une accoutumance exceptionnellement forte du cerveau ». Résultat, cette dépendance crée de nombreux dysfonctionnements sexuels, qui impactent notre santé mentale et/ou notre vie sexuelle. Une étude publiée dans le Journal of Sexuel Medecine a en effet montré que des symptômes comme la dépression, l'anxiété, les troubles érectiles ou encore l'incapacité à avoir des orgasmes sont plus fréquents chez les gros consommateurs·rices de porno que chez les autres.

D'ailleurs, ils sont nombreux à avouer leur dépendance, tout en reconnaissant ne pas apprécier les contenus qu'ils regardent. Ce qui explique pourquoi la consommation accrue de porno est souvent liée à un besoin d'aller vers des vidéos de plus en plus violentes voire extrêmement dérangeantes, qui mettent en scène par exemple l'inceste ou le viol. Problème, cette violence feinte à l'écran influence la façon dont on perçoit la sexualité IRL, une tendance à l'imitation causée par l'action des neurones miroirs. Et voilà comment on se retrouve avec des hommes (voire des femmes) qui reproduisent les pratiques violentes vues dans le porno et les imposent à leurs partenaires, sans leur consentement...

À lire aussi
Ces 10 mots-clés ont été les plus recherchés sur le site Pornhub en 2019
À lire aussi
Ah, l'orgasme aurait un (autre) bienfait surprenant
À lire aussi
Alléluia, le premier contraceptif masculin pourrait arriver très très bientôt
À lire aussi
Voilà les trois raisons étonnantes pour lesquelles on envoie des sextos
À lire aussi
Journée mondiale de l'orgasme : tous nos tips pour un vrai bon orgasme des familles
À lire aussi
Cette pratique sportive améliorera votre vie sexuelle à 100%
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Mauvaise nouvelle, regarder du porno aurait des conséquences désastreuses sur le cerveau
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible