Meghan Markle ne va pas pouvoir tomber enceinte tout de suite, en voilà la raison

par

Depuis le mariage, tous les regards guettent un arrondissement du ventre de Meghan. Pourtant, le bébé ne sera pas pour tout de suite. 

Le conte de fée qui a fait s'unir Meghan Markle, une métisse divorcée américaine à un beau prince anglais, a ému la planète entière. Même si ce mariage princier montre que les traditions sont faites pour évoluer et que le protocole peut parfois s'assouplir, la vie de Meghan Markle ne sera plus jamais la même. La duchesse de Sussex ne peut plus agir comme bon lui semble et a de nombreuses obligations liées à son rang. Chacune de ses apparitions publiques est décortiquée par le presse et son comportement doit être irréprochable. En gagnant un Prince, l'ex actrice a perdu une partie de sa liberté et notamment celle de tomber enceinte quand bon lui semble. 

Selon le site anglo-saxon Express, la jeune femme va devoir un peu attendre avant de penser à agrandir sa famille. Effectivement, à partir du mois d'octobre, elle va devoir entreprendre "une tournée royale" avec son mari. Elle commencera par les "Invictus Game" a Sydney, puis ils devront se rendre dans différentes parties de l'Australie, enchainer ensuite avec les Fiji, le Royaume des Tonga et enfin la Nouvelle-Zélande. Un programme très chargé qui ne serait pas compatible avec un début de grossesse. Nausées et dîners mondains font rarement bon ménage. 

Il se pourrait que les deux amoureux suivent le modèle de Kate et William. Ces derniers avaient créer une mini révolution en attendant presque un an et demi avant que la duchesse de Cambridge ne tombe enceinte. Cela faisait plus de 200 ans que des futurs monarques n'avaient pas enfanté dans l'année suivant leur mariage. 

Il n'y a donc pas que des avantages à épouser un prince (on se rassure comme on peut). Mais Meghan, dès la fin de leur long voyage, va sûrement vouloir commencer à tenter de faire un petit cousin ou cousine à George et Charlotte. L'actrice a déjà 37 ans et du pain sur la planche si elle veut rattraper sa belle-sœur qui enfante à un rythme effréné. Go Meghan Go ! 

Source : shoko.fr - Crédit : Vanity Fair