Mondial du Tatouage 2015 : Laura Satana, la tatoueuse en interview exclusive meltyfashion

par

Le Mondial du Tatouage débute dès à présent et les aficionados du tattoo se ruent à Paris pour assister à la mythique convention. Pour mieux comprendre cet engouement nous nous sommes entretenues avec Laura Satana, une grande tatoueuse. Voici son interview exclusive pour meltyFashion

Comme le souligne nos amis de meltyStyle, le Mondial du Tatouage 2015 commence aujourd'hui. Véritable évènement, cette convention de tatouage prend de nouveau ses quartiers à la Grande Halle de la Villette afin d'accueillir tous les passionnés du travail à l'encre indélébile. Si certains noms de tatoueurs vous laissent perplexes, sachez que celui de Laura Satana saura vous captiver. Tatoueuse depuis 18 ans, Laura Satana fait partie de ces artistes qui ont la chance d'avoir leur place au mondial du Tatouage. D'ailleurs, la tatoueuse aux presque 10 000 followers sur Instagram rappelle qu'elle occupera dès aujourd'hui le stand 102, stand sur lequel elle performera et donnera quelques conseils à ceux qui hésitent encore à passer à une réalisation permanente. Nous vous invitons donc à découvrir, dans nos prochaines lignes, son travail ainsi que son interview exclusive.

Mondial du Tatouage 2015 : Laura Satana, la tatoueuse en interview exclusive meltyfashion - photo
Mondial du Tatouage 2015 : Laura Satana, la tatoueuse en interview exclusive meltyfashion - photo

Comment pourrait-on définir le travail et le style de Laura Satana ? Cela est difficile car cela signifierait que nous lui collions une étiquette et c'est exactement ce contre quoi lutte la tatoueuse experte. Cependant la technique se veut empreinte de réalisme quand on voit les visages mimétiques posés sur les peaux de ses clients. Un travail fabuleux qui vient matcher avec son amour de l'illustration ainsi que celui pour la calligraphie. Déesse du tracé, Laura Santana s'adapte également à ses clients pour livrer des compositions qu'il ne regretteront pas. Lors de notre entretien, elle nous confiait que son attention se porte sur la communication avec ses modèles afin que la cohésion soit totale et le tatouage réussi. Nous ne savons pas encore si elle compte participer au concours de tatoueurs du Mondial du Tatouage 2015, cependant nous savons que son stand sera envahi de yeux attentifs et admiratifs. Nous ne vous faisons pas plus mijoter et nous vous invitons à découvrir les mots de Laura Satana dans notre interview exclusive pour le Mondial du Tatouage 2015.

meltyFashion : Comment en êtes-vous arrivée au tatouage ?

Laura Satana : J'ai toujours aimé le dessin, j'ai toujours dessiné. Je faisais partie d'univers marginaux. Voulant me lancer dans le tatouage je suis devenue plus ou moins autodidacte mais j'ai bataillé pour trouver une formation chez un autre tatoueur et donc compléter mon apprentissage.

mF : Que cela représente pour vous de tatouer en performance au Mondial du tatouage ?

L.S : C'est une chance bien qu'il y ait beaucoup de bruit, trop de monde mais ça fait partie du métier et puis l'aspect promotionnel est hyper intéressant. Aller à la rencontre des artistes fait aussi partie du jeu, d'ailleurs avant d'être tatoueuse j'étais déjà à observer ces artistes au Mondial.

mF : A quelle fréquence les modes évoluent-elles dans l'univers du tatouage ?

L.S : Le tatouage est aujourd'hui un phénomène de mode, c'est regrettable. Je le pratique depuis 18 ans et avant on se faisait tatouer pour se différencier, aujourd'hui on le fait pour ressembler aux autres. Il y aura toujours des courants de mode, un temps c'était l'influence du film le Grand Bleu donc tout le monde voulait des dauphins, puis il y a eu la période Pamela Anderson avec son bracelet barbelé, aujourd'hui c'est plus l'effet signe de l'infini, les nuages ou les trames.

m.F : Vos tatouages ont une identité forte. Qui tatouez-vous le plus des filles ou des garçons ?

L.S : C'est assez équivalent. Ma moyenne d'âge c'est 20-25 ans et puis ça fonctionne beaucoup au bouche à oreille. Je suis pas fan de la pub payante...

m.F : Comment la féminité s'exprime-t-elle dans un tatouage ? Est-ce une question de tracé ?

L.S : Un tatouage, un dessin n'a pas de genre mais la féminité dans le tatouage est une question d'allure, c'est la façon de le porter qui compte. C'est compliqué pour nous de travailler avec ce stéréotype du tatouage aujourd'hui, il faut casser ça !

m.F : Quelle est la recette d'un tatouage que l'on ne regrette pas ?

L.S : Il faut avant tout qu'il soit personnel, pas vu sur quelqu'un d'autre. Dès lors où il est mûrement réfléchi et pas fait n'importe où, le tatouage n'est généralement pas regretté.

m.F : Si vous deviez tatouer en duo avec un autre artiste du Mondial du Tatouage 2015, lequel serait-il ?

L.S : Alice.

m.F : Avez-vous un conseil à donner aux futur(e)s tatoué(e)s ?

L.S : Bien mûrir son projet et ne pas agir sous un effet de mode. Faites aussi attention à bien choisir votre artiste tatoueur.