Moschino printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan

par
Défilé Moschino par Jeremy Scott printemps-été 2015

Barbie s’invite chez Moschino printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan. Jeremy Scott pour Moschino fait de Barbie le point de départ de son délire mêlant culte du superficiel américain et racines de Moschino, maison hôte

La mode est faite pour s’amuser, c’est en tout cas ce que nous dit Moschino printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan. Depuis la venue de Jeremy Scott à la tête de la direction artistique, Moschino qui bénéficiait déjà d’une image fun lâche complètement la bride. Si la pilule McDonald’s/Moschino a eu du mal à passer pour certains lors de la dernière Fashion Week, ceux-là ne changeront pas d’avis aujourd’hui. Car après McDonald’s et Bob L’Éponge, Moschino met à l’honneur un autre mythe de la culture mainstream, la Barbie Mattel. Moschino Barbie printemps-été 2015 ne s’inspire pas uniquement de la célèbre poupée blonde mais reprend son iconique vestiaire. Après une première silhouette dans un complet cuir rose, Jeremy Scott pousse la ressemblance plus loin avec son armée de Barbies : Barbie Californie en crop top et jupe, Barbie JackieO’ en cardigan et jupe plissée, Barbie sport en survêtement et même Barbie Roller en bikini et short.

Dans tous les cas, les vêtements s’affichent en rose, avec des perles ou intégralement imprimés de Moschino tandis que les mannequins arborent cheveux blonds (perruque) choucroutés, rouge à lèvre rose et un air béat bien évidement. Une allure volontairement kitsch qui ne nous étonne guère de la part de Jeremy Scott. Toutefois, le designer transforme la Barbie classique en une héroïne conforme aux normes Moschino. Se profile alors une femme joueuse, jouissant sans honte de son matérialisme et de sa superficialité. Les vêtements toujours plus courts sont accessoirisés d’imposantes chaines en toc, tout comme Dsquared2 printemps-été 2015, Moschino s’exprime dans le ludique cette saison. Le kitsch n’a pas e limite chez Moschino avec des tissus doré semblable à du sky porté en total look par exemple. Les ensembles coordonnés sont privilégiés chez Moschino printemps-été 2015 restant fidèle à son ADN. Loin des sages tailleurs d’antan, Jeremy Scott les décalent en rose rebrodés de perles, en tissus matelassé et même à résilles.

Plus d'actu sur Fashion Week de MilanMoschino automne-hiver 2014-2015 à la Fashion Week de MilanGucci printemps-été 2015 à la Fashion Week de MilanFendi printemps-été 2015 à la Fashion Week de MilanAlberta Ferretti printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan

Moschino printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan - photo
Moschino printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan - photo
Moschino printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan - photo
Moschino printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan - photo
Moschino printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan - photo

Le corps est libéré et se montre sans complexes. Dans la folie vestimentaire apparente cependant, on remarque une structuration de la silhouette féminine avec une taille systématiquement marquée. Certains détails donnent même du chic aux silhouettes à l’image des foulards noués sur la tête façon Tippi Hedren dans Les Oiseaux. Une idée du chic balayée par un final festif. Le final de Moschino printemps-été 2015 ressemble à une pochette surprise. Les robes dramatiquement volumineuses et too-much. Trop de pois, trop de paillettes, trop de volumes, trop de couleurs, trop de froufrous, le less is more n’est plus. Après tout, nous sommes à Milan et ça Jeremy Scott chez Moschino l’a bien compris.

Source : Nowfashion, - Crédit : X, Nowfashion