S'inscrire
tracking
L'histoire de la mode

Nail art, histoire de l'ornementation des ongles

Publié par
Sarah Attalaoui
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

Plus qu'une obsession mode, nos ongles sont devenus un réflexe beauté mais aussi très mode. Le phénomène du nail art n'y est pas étranger. Pour mieux le comprendre, nous revenons sur l'histoire de l'ornementation des ongles

Remonter aux origines du nail art est assez compliqué quand on sait que ce phénomène nous est parvenu d'un seul coup. Une tendance qui est devenue si incontournable que les techniques ne cessent de se multiplier, allant toujours plus loin dans la recherche formelle et artistique. En effet, le mot "art" est bel et bien utilisé dans l’appellation "nail art" car il s'agit de création ongulaire. En regardant le travail de Lili N'Guyen de Venice/Pimp My Nails au Christmas Market 2013, on comprend mieux pourquoi le nail art est si addictif. Après quelques recherches sur cette fascinante tendance on réalise que certaines civilisations ont adoptées le nail art bien avant que celui-ci ne soit un phénomène de beauté. Les peuples Incas mettaient sur leur ongles des dessins pour témoigner de leur foi aux dieux. Ceux-ci prenaient la forme d'animaux, par exemple. On note également que cette pratique était mixte alors que nous constatons aujourd'hui que seules les femmes s'adonnent à l'exercice du nail art. On se demande alors quelle est l'histoire contemporaine du nail art ?

Il est clair que le développement du nail art au sein des sociétés contemporaines est assez flou car son explosion s'est faite via internet. On sait simplement que l'Asie et les États-Unis sont les précurseurs en la matière et que l'Europe rattrape son retard en étant de plus en plus innovante. Bien que les techniques soient multiples, il est important de rappeler que le nail art est avant tout une histoire d'inventivité. Le panel d'outils pour créer un motif nail art est gigantesque quand on compte les autocollants -ou nail patch- les strass autocollants, les paillettes qui collent au vernis à peine sec, aux scotchs permettant de créer des formes ou encore aux pochoirs. Autant d'accessoires nous font tourner la tête mais permettent quotidiennement de faire évoluer le nail art tant d'un point de vue des amatrices que des expertes, dont les blogs fleurissent sur la toile. Il faut dire qu'avec l'apparition de nouvelles manucures à texture comme la caviar, la plume, la effet 3D ou encore la velours faites par les marques cosmétiques de renom, les nailsitas - noms utilisés pour décrire les férues de techniques nail art- n'ont que l'embarras du choix pour expérimenter et être inventives.

Crédit : Facebook Pimp My Nails/Venice
Crédit : Facebook Pimp My Nails/Venice
Crédit : pshiiit
Crédit : Corpus Délit
Crédit : Corpus Délit
Crédit : Corpus Délit
Crédit : Nail Patch Me
Crédit : Ciaté

Le nail art est arrivé si rapidement que les marques ont dû se mettre à niveau en créant des vernis pouvant devenir une base de création, bien que ceux-ci sont déjà très créatifs. On pense notamment aux vernis semi-permanents, qui permettent un meilleur maintien des dessins, aux thermo-chromiques qui changent de couleur selon la température à laquelle le vernis est exposé -génial donc pour faire des effets sur vos créations nail art- ou encore le craquelé, idéal si l'on choisit des couleurs très contrastées. Cependant le nail art ne serait pas devenue une véritable mouvance si les techniques, qui lui sont propres, n'avaient pas été inventées. On pense notamment au Water Marble qui consiste à créer des formes et lignes sur un vernis en train de sécher, en le plongeant dans l'eau. Les composants du vernis et l'eau n'étant pas miscibles. On note aussi la création du One Stroke qui consiste à faire des formes en dégradé à l'aide d'un pinceau spécial, celui-ci les créant ainsi par balayage.

On retrouve également le stamping qui consiste à faire tampon avec son ongle pour faire apparaître une forme, par système de pochoir. Si au contraire vous préférez jouer sur les volumes -comme en mode- nous vous conseillons les collages plutôt que les successions de couches, trop lourdes pour l'ongle. D'autre part, de la même manière que l'on retrouve de nombreux nail patch, les tatouages pour ongles, de Corpus Délit par exemple, font leur apparition insistant encore plus sur la dimension artistique du nail art. Les artistes ongulaires ont d'ailleurs rapidement fait le lien avec la mode en s’inspirant des couleurs, motifs, formes et autres superpositions vues en défilé, pour les transposer sur les ongles pour un résultat chic et choc. Vous l'aurez compris, avec la création ongulaire, plus couramment appelée nail art, il n'y a pas de règles. Votre imagination est le seul guide et l'avantage c'est que rien n'est définitif.

À lire aussi
Coca-Cola light x Chantal Thomass en 2014, retour sur l'histoire de la reine de la lingerie
À lire aussi
Sneakers, l'histoire d'un basique à succès
À lire aussi
Fard à paupières pastel pour le printemps 2014, l'histoire du cosmétique chic
À lire aussi
Soldes d'hiver 2014, l'histoire de nos plaisirs mode à prix réduits
À lire aussi
Inez & Vinoodh, l'histoire des photographes de mode déjantés
À lire aussi
Doudounes Canada Goose, l'histoire de la doudoune chic canadienne
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Nail art, histoire de l'ornementation des ongles
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible