S'inscrire
tracking
Fashion Week de Paris

Nina Ricci printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris

Publié par
Julie PANDO
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 1 min
No thumbnail

Fidèle à l’image de la marque, le défilé Nina Ricci printemps-été 2014 se veut élégant sans trop en faire. Malgré l’attaque surprise des Femen, le show reprend son cours tout en douceur et (parfois) en couleurs

Tout commence avec un flot de teintes blanches. Dès le début, le défilé Nina Ricci printemps-été 2014 nous plonge dans une ambiance paisible et raffinée. Peter Copping - le directeur artistique de la maison - nous dévoile des silhouettes fraîches, étonnantes de simplicité. Nul besoin de trop en faire, “less is more” comme on dit. Pour donner le ton, le show Nina Ricci s’ouvre sur un manteau immaculé, ouvert sur une robe courte en dentelle. Simple et efficace. La dentelle est récurrente sur le podium Nina Ricci de cette Fashion Week de Paris. Elle est même parfois accompagnée de broderies anglaises. De son côté, la robe-chemise se veut fluide et légère, tandis que quelques figures strictes se font voir. Cependant, celles-ci sont rapidement compensées par un jeu de transparence. On découvre également une multitude de petits miroirs brodés sur une jupe crayon ou sur un top à bretelles. Plus les silhouettes défilent, plus on comprend que le défilé Nina Ricci printemps-été 2014 est une véritable bouffée de romantisme moderne.

Après une avalanche immaculée, des tons dorés se montrent à nous. Une mini-jupe lamée nous est présentée par Hollie-May Saker, la jeune top britannique devant faire face à l’attaque des Femen sur le défilé Nina Ricci. Une fois les intruses hors du podium, on découvre des motifs floraux, posés sur un fond blanc ou bien portés en total look. Le show continue sur des silhouettes grises urbaines, pour celles qui devront travailler durant l’été. Elles sont adoucies à l’aide d’une blouse fleurie ou bien d’un noeud satiné. Vient ensuite le tour d’un bleu lavande aérien. Comme le blanc, il arbore plissures, fentes et transparence. Une vague océan envahit ensuite le podium Nina Ricci, à l’aide d’un manteau ou de deux robes bustier. Peter Copping boucle la boucle en revenant à des silhouettes blanches et légères. Pour conclure, il nous offre une longue robe parée de dentelle, illustrant à la perfection la simplicité et le romantisme de ce défilé Nina Ricci printemps-été 2014.

À lire aussi
Christian Dior printemps-été 2014 à la Fashion Week de Paris
À lire aussi
Anthony Vaccarello Printemps-été 2014, exclu en backstage du défilé à la Fashion Week
À lire aussi
Louis Vuitton printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris
À lire aussi
Giambattista Valli printemps-été 2014 à la Fashion Week de Paris
À lire aussi
Jacquemus SS 2014, des baskets Spring Court pour le défilé de la Fashion Week
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Nina Ricci printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible